Changement d’opérateur

(1 € = 136 JPY au moment où j’écris ce billet)

En train de comparer, encore et toujours, les prix des différents opérateur de téléphonie mobile. Les trois gros opérateurs (Docomo [NTT], Softbank et au [KDDI]) ont globalement les mêmes offres: téléphone + LTE avec une limite à 7Go = environ 6000 JPY (44 €).

Ils offrent tous des réduc pour des trucs et des machins. Moi je suis chez au et j’ai une réduc de 1500 JPY mensuels parce que j’utilise la fibre optique de KDDI à la maison, donc je paye 4500 JPY mensuellement (33 €).

Les communications ne sont pas comprises dans cet abonnement, sauf celles vers les téléphones au, gratuites (comme les SMS). 3 JPY (0,02 €) pour un SMS, et 20 JPY (0,15 €) les 30 secondes de tel. Bon, je téléphone rarement et plus personne n’utilise les SMS. J’ai eu une facture de 200 JPY (1,5 €) de télécommunications le mois dernier par exemple.

Sur les 7Go de data autorisée par mois, je n’en utilise que 2Go. On a aussi un téléphone gratuit par Softbank (sauf les télécommunications, commme d’habitude). Yukiko utilise Softbank, donc tous les appels vers Yukiko sont gratuits, et l’abonnement est gratuit. Mais pas d’internet, même pas de 3G. Je me trimballe donc le téléphone gratuit en plus du mien, et des fois je fais l’effort de le sortir de mon sac quand je veux appeler Yukiko, pour pas utiliser le mien qui est dans ma poche. Mais globalement je ne l’utilise pas souvent.

J’ai regardé du côté des MVNO, et évidemment B-mobile est intéressant. Ils offrent surtout des SIM pour de la data uniquement, et environ un menu avec une option pour voix+data.

Là, l’idée d’utiliser le téléphone gratuit pour la téléphonie et un autre tel pour internet m’a traversé l’esprit. Mais quelle galère de se trimballer deux téléphones en permanence. Et puis, le tel pour internet, quelle est la différence avec une tablette?

La solution tel+internet de b-mobile est à 3100 JPY (23 €), et offre la téléphonie et LTE avec 3Go mensuels. Ahah. Intéressant. Rien que cette solution me coûterait 1400 JPY (10 €) de moins tous les mois. Puisque b-mobile utilise le réseau de Docomo avec toutes ses restrictions, il faudra que je me procure un ancien tel de chez Docomo. L’occasion de passer au Xperia Z2?

Accessoirement, b-mobile propose une solution à 1560 JPY (11,5 €) pour téléphonie et 3G illimitée (en 200 Kbps). Cette solution ne m’intéresse pas car la 3G, c’est beaucoup trop lent (le web tu oublies, et Youtube ou toutes les appli de streaming, tu n’y penses même pas). Mais pour notre au pair, c’est une bonne solution. Il faudra que je trouve un autre vieux téléphone encore pour elle.

N’oublions pas non plus que les 3 gros opérateurs facturent 10000 JPY (74 €) en cas de rupture d’abonnement, sauf lors du renouvellement de contrat une fois tous les 2 ans. B-mobile demande 5 mois d’utilisation, et après ça vous résiliez quand vous voulez (si on résilie avant: bang! même pénalité que les autres opérateurs).

Alors voilà, je me tâte:
1/ Deux tel, un pour téléphonie et l’autre pour internet ? (doit acheter un nouveau tel, et payer 1560 JPY (11,5 €) par mois)
2/ Ou bien un tel qui fait téléphone ET internet ? (doit acheter un nouveau tel, et payer 3100 JPY (23 €) par mois).

Il existe des adaptateurs pour pouvoir utiliser deux cartes SIM sur un seul téléphone, mais vu que les flagships de Sony ne s’ouvrent pas (batterie inamovible), ça va être affreux. Donc j’oublie cette solution.

Bon… pour une différence de 11,5 € par mois, je crois que je vais choisir la solution de simplicité et de praticité (un seul téléphone), et que le téléphone gratuit qu’on a va rester dans un placard.

15 thoughts on “Changement d’opérateur

  1. Thomas / Damax

    http://umobile.jp est bien moins chère encore. 1480¥ les 3go (data only) sans minimum d’abonnement ou 1980¥ les 3go avec numéro de téléphone avec 6 moins d’abonnement minimum

    Reply
  2. ben1

    Quelqu’un sait à quelle qualité s’attendre avec les MVNO japonais b-mobile et umobile comparé à un contrat chez NTT Docomo ? Et lequel semble le mieux en dehors de la seule question du prix, en comparant l’offre identique voix + data de b-mobile et umobile ?

    Reply
  3. Cable Post author

    J’ai pas trouvé un seul bon commentaire sur umobile de la part d’utilisateurs, les performances semblent désastreuses, avec un débit entre 1 et 2 Mbps, et un temps de latence extrêmement élevé. Ils forcent l’utilisation d’un proxy apparemment, contrairement à Docomo où c’est complètement ouvert.

    umobile: probablement à oublier.

    Je vais vérifier avec b-mobile. Un ancien post sur Japan Mobile Tech semble dire que b-mobile force le proxy sur tous ses plans, sauf le fair. Mais le fair, c’est pour 1Gb sur 4 quatre mois, donc pas assez pour moi. Le post en question date de 2011, à une époque ou LTE n’était pas encore commercialisé. Je vais voir si ça a changé.

    Reply
  4. Cable Post author

    Umh… b-mobile n’a pas énormément bonne réputation non plus. Les quelques comparatifs de vitesse que j’ai trouvé le placent presque toujours derrière Docomo. Rien trouvé encore sur le temps de latence.

    IIJ semble avoir une excellente réputation.

    Il y a trop de MVNO, tous avec plein de plans différents, les performances ne sont pas forcément les mêmes avec tous les plans, et bien sûr les MVNO eux-mêmes ne donnent pas les infos dont on a besoin sur leurs performances. Hélas, aucun journaliste n’a pris la peine de faire des tests complets. Et il y a vraiment trop de tests à faire pour qu’un particulier puisse les faire lui-même. On dirait qu’il faut tenter sa chance…

    Par contre, je viens de découvrir un MVNO (mineo) utilisant le réseau AU, et là les commentaires sont excellents, en gros même débit que AU lui-même et pas les (quelques) inconvénients des MVNO utilisant le réseau Docomo. Très avantageux pour ceux qui utilisent déjà AU (parce qu’on peut réutiliser le téléphone qu’on a), beaucoup moins pour les autres. Il y a d’autres points négatifs (contrat d’un an, pas de 3G mais seulement du LTE), mais bon… on s’en arrange ou pas. Je crois que je vais signer chez eux… (j’ai 20Mbps de débit chez AU, je capte LTE partout autour de la capitale, et latence zéro… sérieux ça dépote de chez dépote).

    Reply
  5. ben1

    Merci pour les retours, j’ai l’impression qu’au Japon trouver le bon plan pour ne pas se faire vider le portefeuille par les opérateurs téléphoniques tout en ayant une data de qualité est très compliqué et hasardeux…
    Sans compter les problèmes de compatibilité de téléphone entre réseau et la quasi impossibilité d’acheter un smartphone nue sans contrat avec un opérateur japonais !
    Quelle galère… Si je veux acheter un xperia z2 version jp pour bénéficier du support FeLiCa c’est obligatoirement via DoCoMo et un de leur contrat. Les opérateurs ont des tarifs prohibitifs…
    Si j’oublie le support du paiement via smartphone c’est un peu plus facile, il y a l’import ou les modèles compatible tout réseau comme le google nexus 5…

    Reply
  6. Cable Post author

    Les trois grand opérateurs, c’est pas très compliqué, ils n’ont en gros qu’une offre voix+data vraiment sérieuse. Ils te donnent le téléphone de ton choix quasi-gratuitement tous les 2 ans. Le débit est excellent et stable, la couverture est formidable, et tu as 7GB par mois (c’est énorme je trouve).

    Les points négatifs sont le contrat de deux ans qui te coûte un bras si tu le casses au milieu, et le prix de l’abonnement, entre 5000 et 10000 JPY mensuels selon les réducs auxquelles tu peux prétendre et les options que tu choisis. Les communications voix sont souvent en plus (20 yen les 30 secondes par défaut), mais leur prix dépend des options que tu choisis.

    Les MVNO, c’est exactement le contraire. Pas de contrat (certains en ont) et pas de téléphone payé par l’opérateur, mais les performances sont hasardeuses et il y a beaucoup, beaucoup, d’offres différentes.

    AU utilise une technologie rare (CDMA-2000); sur la planète, seuls AU et Verizon aux USA l’utilisent. Seuls les téléphones de ces deux compagnies marchent chez ces deux compagnies. (edit: pour la 3G)

    Les téléphones importés à utiliser sur les MVNO: possible, mais ils n’ont pas toutes les bandes de fréquence utilisées par Docomo. Docomo utilise 4 bandes différentes pour LTE (seulement 3 sur la capitale), et les téléphones importés ne supportent souvent qu’une seule de ces bandes. Je n’ai aucune idée de comment ça se traduit concrètement sur la qualité de la réception, mais il y a un risque de ne pas recevoir aussi bien LTE qu’on devrait.

    Donc pour utiliser un MVNO qui utilise le réseau Docomo, il vaut peut-être mieux acheter un téléphone Docomo (note: Docomo ne vend pas les téléphones sans abonnement, donc il faut les acheter ailleurs, genre sur un site d’enchères en ligne). Le Z2 de Docomo est encore sacrément cher sur Yahoo Auction (60000 JPY).

    Reply
  7. ben1

    Merci encore pour toutes ces informations précieuses.
    Dans les téléphones d’import j’ai pris en considération les bandes et les fréquences et le google nexus 5 ou xperia z2 international par exemple on presque le support de la totalité des bandes et fréquences dans monde.
    Sauf peut être pour celle de AU comme tu l’as justement note.
    La seule chose qui me dérange c’est la perte du support du FeLiCa…..

    Reply
  8. Cable Post author

    Méfies-toi des bandes annoncées. Le Nexus 7 disait pareil, et au final il n’était compatible qu’avec une seule bande de Docomo. Pour le Z2, de ce que je vois pour les modèles internationaux (6503 et 6543), ils n’affichent que 2 bandes compatibles avec Docomo (la bande 800 et la 2100), et pour la bande 800, c’est sans doute un petit mensonge. La bande en 800MHz s’étend entre 770 et 960MHz, Docomo en utilise une partie, et le Z2 en utilise probablement une autre (c’était le cas du Nexus), puisque ces modèles “internationaux” sont en fait fabriqués principalement pour l’Europe et les US.

    Dans tous les cas, il y aura toujours la bande 2100 MHz, ça *devrait* marcher sans problème, mais il y a un risque de tomber en 3G à certains endroits, en particulier à la montagne j’imagine…

    Felica, umh. J’ai rapidement arrêté d’utiliser la version téléphone il y a des années. Ça paraît super pratique, mais perso j’ai pas trouvé que ça apportait grand chose. J’ai préféré avoir une carte à part (dont finalement je ne me sers que pour le train, mais je vais m’y remettre bientôt).

    Au fait pourquoi considérer d’acheter un Z2 d’import plutôt qu’un Z2 de Docomo sur un site d’enchères?

    Reply
  9. ben1

    Le z2 d’import peu s’acheter neuf en sim free sans contrat pour un usage facilite chez les MVNO.

    le z2 docomo sur un site d’enchères serait a priori d’occasion et sim locked sauf si l’acheteur précédent avait paye pour le sim unlock chez docomo mais c’est semble-t’il rare.

    Si il était possible d’acheter la version docomo neuve, sim free, sans contrat, alors je le prendrais directement.

    Pas question de lâcher entre 5000 et 10000yen par mois dans un contrat mobile.

    En france par exemple tu as du data illimité (au moins 3Go fair use) 4G/3G + voix illimité (fixe et mobile) pour moins de 20 euros sans engagement si tu as déjà ton mobile.

    Reply
  10. Cable Post author

    Une bonne partie des enchères est pour du neuf. Et le unlock coûte 3000 JPY seulement. Globalement, ça te coûtera sans doute moins cher de l’acheter aux enchères japonaises que de le faire venir de l’étranger.

    Reply
  11. ben1

    L’Idée est intéressante mais il me semblait que la procédure de sim unlock de docomo c’était 3000y + un appel avec une sim card de chez docomo ainsi qu’un justificatif de contrat en cour du propriétaire du téléphone.
    La boutique docomo peut prêter une sim card pour achever la procédure ? Parce que je me vois mal chercher dans la rue une âme charitable pour me prêter sa sim card ^^”
    Et pour le justificatif, est-ce seulement une rumeur ?
    Merci pour ton aide

    Reply
  12. Cable Post author

    Euh et ben non, pas besoin d’avoir un contrat, et pas besoin de passser un coup de fil. Et c’est 3240 yen, pas 3000 yen comme j’ai dit plus haut.

    Par contre, c’est pas une procédure courante, et dans beaucoup de boutiques les vendeurs sont pas au courant des conditions et de la procédure, et posent des problèmes. Un grand classique au Japon. Il y a un gars qui raconte son expérience là: http://dekomoriutamaru.com/blog-entry-834.html

    Alors au début, le vendeur lui demande si il a bien un contrat chez Docomo, alors le gars répond “bah non”. Stupeur du vendeur, commentaires du vendeur genre “mais c’est pas possible alors” “et comment t’as eu ce téléphone d’abord” etc, plusieurs vérification faites dans l’arrière boutique… et puis finalement, rien de particulier n’est nécessaire, juste une pièce d’identité. Ils vérifieront quand même dans leur base de données que le téléphone n’a pas été volé bien sûr.

    La procédure avec tous les détails: http://note.chiebukuro.yahoo.co.jp/detail/n198558

    Toi, en étant étranger, si les vendeurs sont pas au courant, ils risquent de te faire passer un mauvais quart d’heure avec des regards de travers et de gros soupçons sur ton honnêteté. Je te conseille donc d’y aller avec quelqu’un d’habitué au Japon, genre ta femme ou un ami Japonais. Tu pourrais lui faire lire les pages ci-dessus avant d’y aller, ça les mettrait en confiance.

    Reply
  13. ben1

    C’est globalement une bonne nouvelle alors, je pense que les infos que j’avais étaient surement anciennes ou la personne est tombe sur une personne incompétente.

    Merci !

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.