Tag Archives: Odeur

Sale étranger

L’une des mesures de l’état japonais pour relancer en partie l’économie japonaise est de donner de l’argent à tout le monde (12000 JPY (91€) pour un adulte, 18000 JPY (136€) pour un bébé). Yukiko, Ryu et moi allons donc recevoir 42000 JPY (318 €). Tous ceux qui sont au Japon connaissent cette mesure, bien entendu. Je ne vais pas la commenter, car il y a une news bien supérieure.

Jordan, après avoir eu de la compagnie à la maison tous les jours depuis août dernier (depuis que Yukiko était entrée en congé maternité), après avoir eu un nouveau compagnon en la personne de Ryu, puis deux nouveaux amis avec mes parents qui sont venus pendant la Golden Week, s’est retrouvé TOUT SEUL le lundi 11 mai. Tout seul avec Darma en fait, mais comme Jordan croit qu’il est humain, ça lui fait un belle patte d’avoir un chat avec lui toute la journée. Pense-t’il.

Alors Jordan a paniqué, et malheureusement nous a refait une crise d’épilepsie. C’est le soir en revenant à la maison que j’ai découvert mon bureau plein d’urine de chat, partout au sol, et sur le bureau lui-même. De mon analyse de la situation, il dormait sur le bureau quand ça lui ait arrivé. Il a viré du courrier par terre, puis est lui-même tombé, tout en aspergeant le sol de mon bureau et lui-même de son urine. Mon pauvre chat. Ça lui est de nouveau arrivé le lendemain, mais là ça fait deux semaines que ça ne lui ait pas arrivé. Pourvu que ça dure, car j’ai toujours le sentiment qu’un jour il ne s’en relèvera pas.

Heureusement qu’il fait bon dehors maintenant, et que je peux laisser la fenêtre de mon bureau ouverte…car il y avait comme une odeur pestilentielle dans la pièce (quel scoop).

Par contre, mon courrier, il a pris cher ce jour-là. Ainsi le fameux papier que je dois renvoyer à la mairie, celui qui permettra au pays de m’envoyer mes 12000 JPY pour relancer l’économie, est tout imbibé de…pisse de chat. Deux semaines après, le papier sent toujours la mort, et on n’a pas envie de le toucher. Je vois la tête de l’employé(e) de mairie quand elle va ouvrir l’enveloppe (elle-même bien imbibée). Les auréoles bien suggestives sauront expliquer d’où vient l’odeur, je ne m’en fais pas pour cela. On va me prendre pour le dernier des porcs, et on va me maudire, quand on ira se laver les mains (ou pas) après avoir traité ma demande. J’ai bien pensé à mettre un petit mot explicatif avec le fameux document, mais finalement je vais faire semblant que rien n’est arrivé.

Alors, je m’excuse d’avance à tous les étrangers, car quelque part, un ou plusieurs japonais risquent d’avoir la ferme conviction que les étrangers sont des porcs qui puent.

Passé ce petit intermède aux frais de l’employé(e) de mairie, je vais consoler mon pauvre chat qui ne supporte pas la solitude. Tant pis pour la mairie, mon chat est plus important de toute manière.