Tag Archives: Médecin

De la grippe A

Je ne sais pas ce qu’il en est en France, mais au Japon on est loin de la psychose avec cette histoire de grippe A. Oh bien sûr on a les infos à la TV qui en parlent, mais  personnellement je sens comme un fatalisme général. Tout le monde voudrait bien s’en protéger, mais le nombre de…comment dit-on…”contaminés”? “Infectés?” bref leur nombre perce le plafond. Y’en a trop. Il y a déjà  4 personnes dans ma boite qui l’ont eu (et ils ont dit que c’était moins pénible qu’un rhume…genre si le toubib ne leur avait pas dit qu’ils avaient la grippe A, ils n’y auraient pas crû!). Dans la crèche de Ryu, sur 90 gamins, 14 l’ont eu ou l’ont en ce moment. C’est une histoire de jours avant que Ryu ne l’attrape, et puis après ce sera moi et/ou Yukiko. On est presque sûrs.

Que peut-on faire, que doit-on faire? Les avis se partagent. On dirait que les effets de la grippe A sont bénins. Si on survit. Parce qu’il y a eu environ une centaine de morts pour le moment au Japon. Certainement moins que pour une grippe saisonnière, soit dit au passage.

Et le vaccin? Alors le vaccin, c’est une autre histoire amusante. Certes l’Ambassade française propose de vacciner tous les Français et leur famille, c’est sacrément sympathique. Mais finalement, moi, Yukiko et Ryu n’irons a-priori pas nous faire vacciner (Yukiko hésite encore un peu). Il y a eu 70 morts au Japon, morts liées probablement au vaccin. Alors? 100 morts par le virus, 70 morts par son vaccin. Bah moi, tant qu’à choisir, je préfère encore tenter le coup avec le virus.

Mon asthme me posait problème, vu qu’il paraît (Ah! Il “paraît”!) que les populations qui ont des problèmes avec leurs poumons sont plus à même de clamser si ils se prennent le virus de la grippe A. Mais mon asthme est léger. Je suis allé vérifier avec mon toubs tout de même, qui me l’a confirmé; c’est pas avec l’asthme que j’ai qu’on peut me considérer “population à risque”. A priori, hein. Comme il m’a dit en riant, même si je crève, il faudra pas dire que c’est de sa faute, parce que “on n’est jamais sûr de rien, hein”.

Il en a profité pour me dire que leur ministère de tutelle leur avait demandé de ne PAS inciter leurs patients à se faire vacciner. Il ne s’agit pas de les en empêcher non plus, il faut que les toubs restent neutres. Pourquoi? “Ils ont pas dit”. Et le toubib de me rajouter quand même (ça lui brulait la langue) “Ce serait pas parce qu’ils savent que le vaccin peut avoir des drôles d’effets et qu’ils ne veulent pas qu’on les accuse de négligence si il y avait un scandale dans le futur? J’en sais rien mais c’est louche”. Il a conclu par dire que lui s’était fait vacciner quand même.

Alors qu’est-ce qu’on doit croire, sans blague? C’est une histoire de fous. Je précise que ma question, c’est de la rhétorique, car moi je crois personne sur ce coup, ni ceux qui disent blanc, ni ceux qui disent noir.

Ryu et les toubs

Je souhaitais faire un article pour donner des nouvelles de Ryu, mais en commençant à parler de ses visites chez le toubs, une chose mène à une autre, et me voilà parti dans une guèguerre/critique inutile contre les moulins à vents (une image appropriée des toubs). Alors j’ai coupé l’article à la fin de ma hargne temporaire. Ce n’est pas le genre d’article que j’aime poster; les critiques à tout va, merci… Mais il y avait deux, trois choses dedans que je voulais dire, et réécrire un article, je n’y arrive pas (pas assez de temps). L’article -positif- sur Ryu viendra plus tard…demain sans doute.

Ryu va bien, il est guéri – en apparence du moins. Pour son dernier voyage en date à l’hôpital (il y a 2 semaines) surtout pour voir l’otorhinolaryngologue, le pédiatre ne voulait même pas le voir. Après insistance de Yukiko car Ryu toussait toujours et avait le nez qui coulait, il a pris Ryu à contre-cœur. Ça fait plaisir…les toubs ont sans doute tellement de thunes qu’ils n’en ont rien à faire de prendre un client en plus…et alors que ce client soit inquiété par la santé de son enfant, ils s’en foutent comme de l’an 14 (1914). Si encore on abusait sur les visites! Mais non! Ryu était sorti deux semaines avant d’une semaine d’hospitalisation pour pneumonie, il toussait et avait le nez qui coulait en permanence. Etait-ce trop demander que le toubs le voit 5 minutes? Après auscultation (5 minutes), il confirme que “tout va bien”, et que la toux et le nez qui coule, “c’est rien” (sans plus d’explications). Tant mieux si c’est vrai. “Docteur” rime avec “menteur”, et ce sont des mots qui vont bien ensemble, alors je me méfie ;-)

Anecdotiquement, la semaine dernière, le toubs qui avait occulté (à defaut d’ausculter) la pneumonie de Ryu a laissé un message sur le portable de Yukiko (du moins ce prince a demandé à une de ses assistantes d’en laisser un): “il paraît que Ryu a été hospitalisé, alors on appelait pour savoir si ça allait”. Pourtant, on ne leur a rien dit sur l’hospitalisation de Ryu…d’où tiennent-t’ils donc cette information? Et pourquoi donc ont-t’ils appelé? Par altruisme? Ahahahah… elle est bonne. Un docteur altruiste. Je vais pas en dormir de la nuit. Yukiko n’a pas rappelé, pourquoi le rappelerait-on? Et comme de toute façon nous n’irons plus le voir, il devrait bien se douter de ce qui s’est passé dans nos petites têtes (il a de toute façon tellement trop de clients en permanence que ça devrait même lui faire plaisir).

bouffon

Le ganglion inflamé

Mardi dernier, gros mal de dent, mais pas spécifique à une seule dent. Le lendemain, plus trop de mal de dents, mais une grosse douleur au cou. Jeudi, plus de mal aux dents du tout, mais une douleur au cou vraiment gênante. Vendredi je vais voir le toubs près de chez moi. Je ne lui parle que de mon mal de cou, car je pense qu’il n’est pas lié au mal de dents. Le toubs commence à me palper le cou.

Le toubs – Vous avez mal là?

Moi – Non.

T – Et là?

Moi – Aïe! Oui.

T – Ah OK. Vous n’avez pas eu mal à la gorge ou aux dents ces derniers jours?

Moi – 😯 Euh…oui…

T – ihihi, je suis fort, hein? C’est un virus qui vous crée une inflammation à un ganglion. Ce genre de virus ne va pas directement aux ganglions, il s’attaque d’abord à une partie plus commune comme les dents ou la gorge. Puis, il se déplace.

Ça me rappelle ma sinusite qui avait dégénéré (j’en ai encore une cicatrice au visage, à cause d’un putain de toubs qui m’avait pas donné des médicaments suffisament puissants juste avant le week-end, et la sinusite avait dégénéré pendant le week-end). J’ai bien fait d’aller voir un toubs sur ce coup.

Le toubs rajoute que la ganglion n’a pas eu le temps de grossir. Un ganglion ne rétrécit jamais selon lui, c’est donc une bonne chose que le mien n’est pas pris la grosse tête.

4 jours d’antibiotiques. La douleur devrait disparaître en deux jours (elle a effectivement disparu en deux jours). Revenez me voir si la douleur est toujours là au bout de 4 jours.

Et bang! Deux minutes de consultation (1300 JPY, soit 7,7 €). Mort du virus programmée. Il commence à me plaire le toubib près de chez moi. C’est la deuxième fois qu’il me guérit sans hésiter, et sans avoir besoin que j’aille le revoir pour recevoir des médoc plus puissants. On verra quand (si) il m’arrivera un truc moins bénin.

Le nom restera

C’est pas que ça m’ait empêché de dormir, mais plusieurs personnes m’ont fait ce commentaire. Les japonais, attachés à leur nom de famille? C’est vrai que ceux qui m’ont dit ça ne s’appellent pas Tanaka mais ont un nom assez rare…Et puis, vu qu’il aura deux noms de famille différents sur chacun de ses deux passeports, allez savoir lequel il gardera au final.

A la septième visite de Yukiko, on a donc appris que c’est un garçon qu’on allait avoir. Ça n’est pas à l’échographie ci-dessous que Yukiko l’a su…le toubib ne lui a rien montré (c’est pas grave). Quoiqu’il lui a donné une autre impression d’échographie, et on n’a aucune idée de ce que ça représente. Si ça se trouve…c’est l’engin en question, mais ça tient plus de l’art abstrait qu’autre chose. Je vous donne ci-dessous l’impression qui est facile à comprendre (plus besoin de cercle rouge).

Le toubib d’ailleurs qui a bien précisé avant de donner le sexe qu’il ne pouvait pas le certifier, et qu’il arrivait qu’on se trompe, et qu’à l’accouchement ça pouvait être différent de ce qu’il avait dit, et qu’il fallait pas lui faire un procès, etc. Puis il a dit “à 90% sûr, c’est un garçon”. Cherchez l’erreur.

Puis le toubs a émis des doutes sur sa santé; “il est trop petit, je crois qu’il y a un problème”. Yukiko a demandé si la différence était énorme avec la norme, et il a répondu “je me rappelle plus des normes”. Il est parti lire ses chartes en laissant Yukiko se morfondre 2 minutes, il est revenu et a dit “ah bah non, il est dans les normes” (connard!) en rajoutant “il est juste en dessous de la moyenne de taille et de poids”. Je crois qu’il fait un kilo pour je sais plus quelle taille.

Bon mais moi j’étais persuadé qu’on allait avoir une fille. On avait pensé aux prénoms, on avait même acheté un recueil de prénoms pour les filles. On va passer les mois prochains à se réhabituer à l’idée qu’on va avoir un garçon; j’aurais eu les deux plaisirs, imaginer qu’on va avoir une fille, et imaginer qu’on va avoir un garçon.

La sixième visite

On se disait “c’est bon, à la prochaine échographie, on va enfin savoir le sexe du bébé!”. On s’en faisait une joie. C’était sans compter le machiavélisme du toubs. Ce gars doit parler français et est venu lire mon blog, sinon c’est pas possible. Ou alors, c’est qu’il a une sacré couche de connerie. En y repensant, ça doit plutôt être ça.

Yukiko arrive, et le toubib lui dit “Aujourd’hui pas d’échographie! C’est notre politique de diminuer les coûts de nos patients et donc on évite les manips qui ne sont pas nécessaires, pour diminuer la facture”.

Bien sûr, il applique sa politique fantôme juste à LA première séance où on avait une véritable chance de savoir le sexe de l’enfant, il n’en a rien à foutre qu’on veuille le savoir vite. Pour lui, on n’est que de la viande de vache à lait (pour fusionner deux images). Il ne lui serait bien évidemment pas venu à l’idée de prendre 5 minutes pour faire cette écho et de ne pas la facturer (si diminuer les coûts des clients était vraiment le but). Son but n’est pas de facturer moins, c’est de gagner du temps pour voir plus de gens…et donc gagner plus. A chaque client, il y a un forfait pour la visite sans que ce connard de toubib n’ait rien à faire. Si il gagne 5 minutes sur 10 clientes, ça fait 5 clientes en plus dans la journée, avec pour chacune ce fameux forfait qui ne lui prend pas de temps. Lamentable.

Autre chose, Yukiko a demandé s’il était possible de prendre l’avion en juillet. Sa réponse: “Ah ouais, nan, je ne peux pas l’autoriser.”. Le vénal de service n’a pas dit “pour votre santé, il ne vaut mieux pas le prendre”, il a dit “je ne veux pas prendre cette responsabilité”. Sa priorité n’est pas la santé de ses patientes, sa priorité est son compte en banque (peur des procès). Le gars ne parle pas de santé, il parle de responsabilités (la sienne, en l’occurrence). Il a dû aussi voir sur mon blog qu’on faisait des procès de temps en temps…

Sinon, Yukiko et le petit dans le ventre vont bien. Je n’ai pas grand chose à dire à ce niveau-là.

Cinquième visite

Cinquième visite de Yukiko. Le toubib dit d’emblée que le test de la rubéole est revenu positif, ce qui signifie… qu’elle n’a pas ni n’a eu la rubéole. Personnellement, je m’étais convaincu il y a un mois que cette histoire de rubéole était débile, et j’en avais même oublié l’existence…

Selon le règlement de la société de Yukiko, sur présentation d’un certificat médical certifiant qu’il faut se reposer le plus possible pour cause de grossesse, elle peut venir à la compagnie à 10h30 le matin au lieu de 9h, sans perte de salaire. Elle avait donc préparé le texte du dit certificat, et l’a emporté à l’hôpital pour recevoir le tampon du docteur. Celui-ci a lu le certificat, a dit “pas de problèmes!”, a ouvert son tiroir, pris son tampon, a frappé un grand coup de celui-ci, et a rendu le certificat à Yukiko en disant “Ce sera 4000 JPY” (24.5 €). Il ne lui serait pas venu à l’idée de faire ça pour la beauté ou la nécessité de la chose. Ou alors, peut-être estimait-il qu’elle ne le méritait pas et en toute vénalité a décidé de profiter de la situation pour se faire de la thune.

Le reste s’est très bien passé également; l’échographie n’a pas permis de connaître le sexe de l’enfant (quoique nous sommes persuadés qu’il s’agira d’une fille, allez savoir pourquoi…”wishful thinking” peut-être?), mais on sait que sa colonne vertébrale est finie 😉

Yukiko l’a senti bouger pour la première fois la semaine dernière. Un tremblement de son corps lui a fait dire “tremblement de terre!” au bureau, et quand tous les gens autour ont dit “tu as rêvé!”, une personne a dit “ce serait pas ton ventre par hasard?”, et elle a su tout de suite que c’était bien le cas.

Yukiko souhaite que j’assiste à l’accouchement (ce dont je ne suis pas contre, naturellement). Mais dans cet hôpital, pour que le père puisse y assister, il faut qu’il participe à un training…ce qu’il faut faire, ce qu’il ne faut pas faire, etc…Ce doit être un truc pour nous prendre plus d’argent. Ça dure deux heures, en journée et en semaine (bye bye une demi-journée de congé pour ce truc que personne ne fait sur la planète). Comme je n’ai pas le choix, j’y assisterai donc courant mai.

Rubéole

Quatrième visite de Yukiko ce mercredi 19 mars. Le toubib donne les résultats de la prise de sang faite il y a un mois: tout est parfait sauf…un nombre anormalement élevé d’anticorps contre la rubéole (7 fois la normale). Le toubib demande si Yukiko a eu la rubéole il y a un mois, réponse non. Le toubib demande si par hasard elle sait si elle a été en contact avec la rubéole il y a un mois, réponse non.

La rubéole est une maladie bénigne aujourd’hui, mais a des effets potentiellement dévastateurs sur les femmes enceintes; il peut arriver toutes sortes de choses au fœtus, et l’enfant à naître peut avoir de nombreux handicaps: aveugle, sourd, handicappé moteur, handicappé mental, etc. Il y a cependant peu de raisons de s’inquiéter, car de nos jours 80 à 95% des personnes sont immunisées. Le haut taux d’anticorps peut venir du fait que Yukiko ait été vaccinée dans son enfance (on n’a pas pu vérifier, car ses parents ne se rappellent pas des vaccins qu’ils lui ont faits). Accessoirement, il semble qu’au troisième mois de grossesse, une rubéole pour la mère ne signifie qu’un taux de (mal)chance d’avoir des effets négatifs sur le foetus de 7%. Tout cela cumulé nous rassure, mais ce n’est pas ce con de toubib qui nous aurait dit tout cela. Non, non…on l’a lu dans Wikipedia. Tout ce que le toubib a dit, c’est “ça m’étonnerait qu’il y ait un problème, mais si il y a vraiment eu rubéole, il peut se passer des choses graves au fœtus”.

<rante contre la médecine>Voilà ce que c’est qu’un bon toubib (l’hôpital Rosai est censé avoir des bons toubibs). Comparé à la population humaine, c’est déjà le pire des cons, alors vous imaginez ce que peut représenter un mauvais toubib. </rante contre la médecine>

Le toubs a donc proposé de refaire un examen sanguin; si le taux de globule blancs “anti-rubéole” est le même, cela signifiera que Yukiko a toujours ce taux d’anticorps, et donc que c’est une situation normale, et qu’il n’y a pas eu de rubéole dans l’air (la rubéole guérit en 3 semaines max, or le précédent examen sanguin date d’il y a un mois). Si le taux revient à la normale, ce n’est pas bon signe. Yukiko a demandé ce qu’on devrait faire dans ce cas-là, et la réponse fut aussi sympa que d’habitude: “on ne peut pas savoir les potentiels effets sur le fœtus, on ne saura les implications que quand vous aurez accouché, en examinant le bébé.”. Pour faire cet examen, Yukiko a dû rester l’après-midi; elle a donc finalement perdu une journée entière, prise sur ses congés payés naturellement.

Le résultat de la nouvelle prise de sang? Dans une semaine. Yukiko dit qu’elle appellera, mais s’est pris la réponse suivante: “on ne donne pas les résultats par téléphone; il faudra revenir.”. C’est normal; il ne peuvent pas faire payer par téléphone, alors ils veulent que les gens reviennent pour facturer le temps du docteur. Je vois ça d’ici: “Tout va bien! Ce sera 5000 JPY, merci.”. Yukiko n’ira donc pas à l’hôpital la semaine prochaine, mais attendra la prochaine visite dans un mois pour recevoir les résultats…puisque de toute façon même en cas de résultat problématique il n’y aura rien à faire d’ici à l’accouchement.

Cette visite nous a coûté 15000 JPY (97 €) dont 10000 JPY (65€) remboursés par les coupons donnés par la mairie. Et voici donc la dernière échographie en date.

La tête, le corps, les bras et les jambes sont faites (la plupart des organes internes ne sont pas faits encore, sauf le cœur qui bat déjà). Le toubs a montré les images de l’échographie, et Yukiko a pu voir le fœtus bouger, détendre son bras, tourner sur lui-même ( 😯 j’ignorais que c’était possible). Elle a dit que c’était magique de voir ça. Et donc, en dehors de cette histoire zarb de rubéole, tout va bien.

Triglycérides

Je suis allé à la médecine du travail à la mi-janvier, comme on me l’avait demandé. Tout le monde y va une fois par an bien sûr. Allez savoir pourquoi, cette année j’ai oublié qu’on doit y aller à jeun. J’ai donc mangé un steak-haché riz (l’équivalent de notre steak-haché frites) deux heures avant.

En arrivant à la visite, j’ai bien pensé à leur dire, et l’infirmière de la réception a pris note.

J’ai reçu le résultat de la visite il y a quelques jours. Le résultat est que j’ai un taux de triglycérides à 207mg/dl. L’année dernière, j’étais à 111mg/dl, et la norme est d’être à moins de 150mg/dl.

Du coup, je suis classé en C2 (sur une échelle A, B, C1, C2, D, E), soit “danger potentiel”, et dois me retaper une visite dans six mois.

Je leur avais dit au sujet du hamburger pourtant. Mon historique est parfait (que des A), j’ai des A partout ailleurs (sauf aux poumons où j’ai B, étant asthmatique et ayant une tâche vieille de deux ans résultant d’une ancienne infection), mais qu’importe, sans réfléchir ils m’ont mis un C2.

Il y a des toubibs je vous jure, on se demande où est passé leur sens critique. Vivement qu’on remplace les médecins généralistes par des ordinateurs, leurs diagnostics seront sans doute plus fiables, et de toute façon pas pires.

Deuxième écho

Le 16 janvier, Yukiko avait été dans une clinique qui ne pratique pas les accouchements, mais fait juste le suivi de la grossesse. On a appris par la suite qu’il vaut mieux se faire suivre dans une clinique qui pratique les accouchements, car on peut y réserver sa place…et les places sont chères, car apparemment peu nombreuses. Yukiko a donc repéré une clinique faisant les accouchements qui lui plaisait bien, et nous y sommes allés pour sa deuxième visite de suivi.

Cette clinique ne pratique pas la péridurale (c’est la seule qu’on ait trouvée qui ne la pratique pas pour le moment, coïncidence). On a attendu une petite heure car c’était sans rendez-vous, et on lui a fait sa deuxième échographie.

Un vrai progrès, non?

On a montré la photo de la première écho au toubs, mais elle n’en avait rien à foutre. “C’est pas le même calibrage, j’y comprends rien”. Désolé ô demi-dieu docteur de vous avoir fait perdre 5 secondes de votre temps…

Diagnostique étonnant du toubs en 2 minutes: “Y’a pa’d’problème, ça baigne.” (pun) “Revenez me voir dans deux semaines.”. Temps de la visite: 4 minutes. Je travaille Yukiko au corps pour qu’on n’aille pas payer les docteurs pour le plaisir…C’est à dire concrètement qu’on espace les visites…

On demande à réserver la place de Yukiko dans cette clinique, mais pas de bol, ils sont “plein en septembre”. On s’est mis en liste d’attente à tout hasard. Cette visite nous a coûté 10000 JPY (63€) cette fois-ci (car la clinique est plus cotée…). Il faut bien que le satané toubs paye ses 10 infirmières qui font l’accueil (sans rire) ET sa nouvelle Mercedes-Benz SLK 500.

Yukiko est en train de faire un tour d’horizon virtuel des cliniques pas trop loin, avec parking ( 😀 ), ouvertes le week-end (pour le suivi de la grossesse…histoire de pas avoir à en plus prendre de ses congés de peau de chagrin pour voir un toubs 10 minutes), et pas trop chères. On a trouvé quelques cliniques qui ont l’air sympa.

Première écho

Yukiko a fait sa première échographie le 16 janvier, c’est à dire le lendemain de son test HGC.

C’est avec l’échographie suivante que le toubib déclara sans hésiter que “Ah bah oui, vous êtes enceinte.”

La boule qu’il y a dans le rond rouge, c’est ce qui va devenir un bébé.

Le toubib n’a guère fait que ça. Quel travail éreintant, n’est-ce pas? Ah oui, et en plus, c’est vrai qu’il a récité les interdictions à respecter pour quelques mois: pas d’alcool etc. Et pas de sport. Zéro. Sauf ce qui est considéré comme “sain et non dangereux”, c’est à dire la gym prénatale, la natation prénatale, etc. Bon, bah soit. Ça m’étonne un peu, mais qu’est-ce que j’y connais après tout?

Yukiko passe à la caisse. On lui dit “Ce sera 8000 JPY”(51 €).

Yukiko, choquée: – L’assurance maladie ne rembourse pas?

La réponse qui tue: – Mais vous n’êtes pas malade. Pourquoi voulez-vous que l’assurance maladie rembourse?

Ah ouais. Pas mal. Amusante conception (pun). Ça donne la couleur; presque tous les frais médicaux relatifs à la grossesse et à l’accouchement ne seront pas remboursés. 51€ pour une conne d’échographie, je ne vous dis pas combien coûte l’accouchement en lui-même. Je me demande comment font les pauvres. Vu comment ils ont l’air de sur-appliquer le principe de précaution ici, cela explique peut-être pourquoi le taux de mortalité maternelle du Japon n’est pas le meilleur du monde: les pauvres ne peuvent pas se faire suivre correctement.

(Pour information le taux de mortalité maternelle du Japon est supérieur à celui du Royaume-Uni, des Pays-Bas, et de biens d’autres…mais est inférieur à celui de la France [Réf: Wikipedia, la page sur la grossesse])

Toujours malade

C’est un peu du délire, ce qu’il m’arrive. Ma sinusite a empiré pendant le week-end. C’était vraiment un sale week-end; les médicaments pour les maux de tête? Pas marché; j’ai eu une migraine non-stop vendredi et samedi. Dimanche, ce n’était qu’un gros mal de tête. Les antibiotiques? Vu la gueule que j’ai maintenant, ils n’avaient visiblement pas marché non plus. La partie gauche de mon visage était éNORme, toute rouge, et commençait à suinter très très légèrement (de pus). Pour comble de la situation, j’ai même deux boules dures qui sont apparues sous la peau, une sur la gorge, l’autre à côté de l’oreille.

J’ai hésité à aller aux urgences pendant le week-end…mais je suis flemmard, alors j’ai attendu lundi matin.

Le 25 novembre (lundi matin), c’était donc la 4e fois en 16 jours que j’allais chez un connard de toubib. Je dis “connard”, mais en fait celui que je vais voir en ce moment, je l’aime bien. Bref, il a fait une de ces gueules quand il a vu la mienne! Il était vert. Sa première question: “Les maux de tête?”. Moi: “Ils n’ont pas disparu une seule fois du week-end.”

J’ai demandé par acquis de conscience ce qu’il se passait, et il m’a répondu “bah les médicaments n’ont eu aucun effet, l’infection s’est étendue.”. Je lui parle des boules dures, et il me répond “Merde, ça veut dire que l’infection s’est étendue aux dents.”.

Il m’a donné des médocs “qu’on ne donne pas généralement, parce que très puissants.”. Il me demande: “Ça vous arrive d’avoir l’estomac détruit à cause de médicaments?”. Moi: “Non”. Lui:”Et bien ça sera peut-être une première avec ceux-ci!”. Deux jours plus tard, je précise que je n’ai eu aucun problème gastrique…c’est du sucre d’orge leurs médicaments. Il rajoute qu’il veut me voir tous les deux jours à partir de maintenant car “la situation est sérieuse”, et que si d’ici quelques jours on ne voit pas d’amélioration, il me redirigera vers un hôpital pour me faire une batterie d’examens. Ça sent l’hospitalisation. Je rappelle que c’est pour une sinusite! Non mais, vous vous rendez compte de leur niveau??

Là on est deux jours après, et ça a vaguement désenflé. Hier soir, j’avais une forme terrible, mais ce matin au réveil j’avais une migraine abonimable. J’ai pris les médicaments. J’ai été cassé de fatigue pendant une heure, puis la migraine est passée…pour revenir deux heures après. On était près de midi, alors j’ai pris mon repas, et pris les médocs. Et Re! Cassé une heure. Mais passé ce moment, plus de mal de tête. Et ce soir comme hier soir, je suis en forme (quoique fatigué…).

Il y a donc comme une légère amélioration (mais c’est pas encore gagné, hein!). Par contre, je commence à avoir un petit mal de gorge lancinant, et j’ai comme le palais à vif; c’est comme si j’avais des tas de petites coupures sur le palais. Est-ce ça a un rapport avec l’infection du moment? Aucune idée.

Demain, retour chez le toubib, pour la 5e fois en 18 jours. Je crois que je vais battre mon record de densité de visites de toubibs.