Tag Archives: Epilepsie

IRMC

C’est un acronyme. Il signifie Imagerie par Résonance Magnétique du Chat. On parle plus souvent d’IRM, utilisée sur les humains, mais quand c’est utilisé sur un chat, on dit IRMC.

(je blague, pour ceux qui n’ont pas compris)

Bon alors, les crises épileptiformes de Jordan sont revenues il y a quelques semaines, à un rythme effréné: 1 fois par jour. Au bout d’une semaine à me réveiller en pleine nuit pour laver sa pisse et lui faire prendre une douche éclair, je l’ai emmené chez le véto encore une fois.

Le véto moitié pas content: “On peut rien vous dire de plus que ce qu’on vous a dit il y a 6 mois et un an et demi: tant qu’on fait pas des analyses poussées, on ne peut pas savoir la cause, et donc on ne peut pas donner des médicaments garantis adéquats”.

Les “analyses poussées”, c’est en gros principalement un IRM. Prix de l’IRM? 150000 JPY (1330 €). C’est pas avec nos problèmes financiers du moment qu’on peut se permettre, mais là j’en avais franchement ras-le-bol.

On a discuté, donc. Il paraît que les cliniques universitaires sont beaucoup moins chères. Et effectivement, notre véto nous propose alors de nous recommander (il faut une recommandation pour aller dans un hôpital universitaire, au moins pour les vétos) pour celui de Tōdai (Université de Tokyo). L’IRM ne coûte que 70000 JPY (619 €). On a dit banco, parce que ça avait assez duré, et Jordan morflait sévère quand même.

Bien sûr j’ai du prendre une demi-journée de congé. Ils n’ont absolument rien trouvé d’anormal au cerveau de Jordan (comme ils s’en doutaient à 80%), et donc le diagnotisque était fort simple: épilepsie.

Donc les médicaments à prendre sont… ceux qu’ils nous avaient donnés il y a 6 mois et un an et demi, et qui avaient effectivement arrêté les crises.

Genre “Ah bah on avait raison. On continue les mêmes médicaments, alors. Ce sera 800 € pour l’IRM et les autres analyses s’il vous plait.”

Moi je dis, il y a des points communs entre les véto et les toubibs quand même.

Evidemment, l’épilepsie ne se guérit pas, et on ne peut qu’espérer pouvoir bloquer les crises sur le long terme. Les médoc (à prendre à vie à priori) vont aussi faire du mal à son foie, alors que justement on sait qu’il est faible du foie (il balance des caillots dans sa vessie, dont un avait bouché sa quequette si vous vous rappelez). Jordan est encore jeune (7 ans), mais à mon avis l’avenir est bien sombre pour lui.

Mais pour le moment il mange bien et a la forme, son comportement ne change pas. Il fait la chasse à Darma, détruit notre papier peint, etc. Ouais! Profitons…

La mauvaise série de Jordan (2/2)

On n’a pas vécu jusqu’à ce que le véto nous rappelle. Bilan: un cristal s’était logé dans le “tuyau” qui passe par son sexe et bloquait le passage. Avec le cathéter, le véto l’avait repoussé dans la vessie, et avait pompé le contenu de celle-ci (pleine à craquer selon ses dires). Si on n’avait pas été amené Jordan aussitôt, ses reins auraient d’abord pris un coup, puis il serait mort. Une bonne chose qu’on ait appelé aussitôt.

Les mauvaises nouvelles étaient alors nombreuses; d’abord, le cristal est dans la vessie, et risque de repasser dans le tuyau et de tout bloquer, jusqu’à ce qu’il disparaisse. Ensuite, on ne peut pas faire extirper ce cristal, il faut qu’il se résorbe tout seul, et ça prend à peu près 2 semaines si tout se passe bien. Et puis, pour qu’il se résorbe, il faut mettre Jordan sous alimentation médicalisée. Le véto nous a passé un échantillon et nous a demandé d’en racheter par nous mêmes. C’est 2 fois plus cher que la nourriture qu’on prend aux chats généralement (alors même qu’on prend l’une des plus chères existantes), c’est introuvable sauf magasin spécialisé, y compris sur Internet, et ça a l’air drôlement moins bon que ce que nos chats mangent d’habitude. Et enfin, selon le véto, le risque de rechute est de l’ordre de 100%, tôt ou tard, si on ne met pas Jordan définitivement sous nourriture médicalisée, jusqu’à la fin de ses jours. Pauvre Jordan qui se retrouve à 5 ans devoir manger une nourriture pas bonne jusqu’à sa mort. Accessoirement, comme il n’y a pas de moyen très pratique de donner des repas différents à Darma et à Jordan, Darma va être obligée de suivre le même régime.

Finalement et heureusement, les résultats d’analyse n’ont rien révélé d’anormal chez Jordan (sauf la présence de ce cristal), en particulier dans les reins.

Et c’est encore un Jordan bien choqué qui nous est revenu dimanche soir. Il a dormi deux jours de suite et ne se réveillait que pour manger et faire ses besoins.

Par mesure de précaution, on l’a ramené chez le véto le lundi, mais il n’avait aucun problème. Il faut maintenant qu’on le surveille pendant les deux semaines qui viennent, et l’amener au véto dès et si on le voit peiner à uriner.

Et enfin, une bonne nouvelle pour clore l’article; après avoir passé près d’une semaine à dormir avec les chats (séparé de ma femme et de Ryu :( On est vachement sympa avec nos chats!), Jordan pète la forme. Il est gai et dynamique, bien plus qu’avant que ses problèmes de santé n’arrivent. Il ronronne dès qu’on le prend dans les bras (ça commençait à devenir un exploit), il gambade dans la maison, il court, il miaule…formidable. Par contre, il est toujours un peu sur les nerfs, et dès qu’on fait un mouvement trop brusque ou qu’on le touche par inadvertance où il ne faut pas (au bas-ventre par exemple), il est mort de peur et sort les griffes un peu trop rapidement à mon goût, de façon bien plus violente que j’aie vu jusqu’à présent (il ne griffe que dans le cas où on le tient dans les bras à ce moment…sinon il se barre en courant). Mes nièces devront faire gaffe à Nöel.

La mauvaise série de Jordan (1/2)

A partir de samedi dernier, j’ai commencé à dormir avec les chats, en espérant remonter le moral de Jordan qui n’avait vraiment pas la pêche.

Il a fait une crise à 5h du matin…Quand Ryu se réveille et hurle, je n’entends rien et continue à dormir. Mais la crise silencieuse de jordan m’a réveillé tout de suite. Il est d’abord tombé du lit, et avec ses tressautements incontrôlés s’est éloigné d’une vingtaine de centimètres de son point de chute. Il faudra l’empêcher dorénavant de dormir sur des endroits en hauteur, pour sa sécurité.

Il y a eu jets d’urine, bave, et tremblements du corps. Mais pour une fois, ses yeux n’étaient pas blancs, mais normaux…apeurés, en train de refléter son incompréhension de se qui se passe. C’est une première, et du coup ça s’éloigne des symptômes classiques de l’épilepsie je pense. Une fois la crise finie (1 minute qui a semblé durer une éternité), Jordan était choqué et pétrifié, mais moins apeuré que d’habitude. D’habitude, on dirait qu’il a l’impression de sortir d’un cauchemard et miaule beaucoup, mais cette fois, non.

Ça faisait trois crises dans la semaine. C’est beaucoup. On a reçu des cachets du véto pour empêcher temporairement ce genre de crise, et on a commencé à les faire prendre à Jordan dimanche. Jusqu’à jeudi soir, il n’y avait pas eu de nouvelle crise. Il faut passer le scanner rapidos maintenant.

Mais voilà. Dimanche, je repère que Jordan passe un temps anormal dans sa litière (genre 5 minutes, un coup de bol que je passais par là). Je le surveille, et je le vois sortir de la litière, et s’accroupir pour faire ses besoins en-dehors de sa litière. Ça n’arrive jamais, alors j’ai laissé faire pour voir. Mais au bout de 2 minutes accroupi, rien ne sortait.

Il a réssayé de s’accroupir partout dans la maison, mais à part une ou deux gouttes, rien n’est jamais sorti. Et puis il avait l’air agité et inquiet. Il y avait comme un truc l’empêchant d’uriner. Alors on a téléphoné au véto (heureusement que les vétos travaillent le dimanche), qui nous a dit de l’amener d’urgence et qu’il nous caserait entre deux rendez-vous. J’ai dû attendre une heure après être arrivé chez le véto pour qu’il puisse me “caser”. Il m’a dit de lui laisser Jordan, et qu’il m’appellerait quelques heures plus tard pour venir le reprendre. Le véto comptait pomper le contenu de la vessie (cathéter par la kekette, urkh le pauvre), et faire des analyses de sang et d’urine pour vérifier l’état des reins, entre autres.

(la suite dans quelques heures)

Jordan va mal

J’aime pas donner des mauvaises nouvelles sur ce blog; il y a assez de mauvaise ambiance comme ça autour de nous, ça ne fait plaisir à personne d’en lire encore sur des blogs. Mais bon.

Jordan est malade. Ça avait commencé quelques semaines après l’arrivée de Ryu; un jour, il dégageait une odeur nauséabonde, et on avait vite compris qu’il s’était uriné dessus (genre sur la moitié du corps). On avait mis ça sur le compte du stress de l’arrivée de Ryu.

Et puis il a fait une crise d’épilepsie devant nous (ou plutôt, “épileptiforme”) il y a un bon mois: yeux blancs, corps qui bouge de façon incontrôlable (tremblements), bave qui coule en abondance, et urine qui gicle. Mais on a mis ça sur le compte du stress, car c’est ce qu’on voulait croire.

Mais la semaine dernière, il a fait la même crise deux jours de suite. A chaque fois, ça arrive quand il dort. Ça commence par des petits tressautements du corps comme s’il faisait un cauchemard, mais c’est alors que le vrai cauchemard arrive. Une fois la crise finie (20 à 30 secondes environ), il est désorienté et complètement apeuré. C’est une crise “épileptiforme”, car bien que les symptômes soient ceux de l’épilepsie, on ignore s’il s’agit vraiment d’épilepsie.

Yukiko l’a amené chez le véto vendredi (je gardais Ryu…pas question d’amener un bébé au cabinet d’un véto où tous les animaux malades de la région se retrouvent). Hélas, Jordan déteste les toubs (c’est pas moi qui lui aie appris) et est passé en mode panique (feulements et griffes) quand la blouse blanche l’a palpé, ce qui lui a valu “le filet”, le meilleur moyen de forcer un chat à devenir immobile…ça vous calme un chat, mais il en ressort trois fois plus choqué. Et pour la première fois depuis qu’on a reçu Jordan il y a 5 ans, il n’a pas ronronné en 24h. Un chat qui ronronne dès qu’on le prend (correctement) dans ses bras, il va faire un tour chez le véto, et hop! finis les ronronnements. C’était pas la faute de ce véto à mon avis, Jordan a du être traumatisé par un des vétos qu’il a cotoyés par le passé (celui qui l’a castré à mon avis, un pauvre connard digne de la profession équivalente chez les humains), et depuis n’aime pas les blouses blanches qui le triturent.

Bref, résultat des courses selon le véto: très probablement un problème au cerveau. Ou alors possiblement un problème quelque part dans le corps qui freine l’irrigation du cerveau, auquel cas probablement les reins. Selon la nature du problème, il semblerait qu’il existe des médicaments pour stopper les crises. Le problème consiste maintenant à trouver la nature de la maladie de Jordan.

On doit donc aller faire passer un CAT scan à Jordan (un CAT Scan pour un chat, le jeux de mots pourrait presque me faire rire) ainsi que toute la batterie de tests qui seraient nécessaires. Il n’y apparemment que deux scanners pour chats dans la région: un à Ueno, et l’autre à Kawasaki. Et ça coute bonbon -quoique pas plus de 100000 JPY (830 €) à priori. C’est là où on regrette de ne pas avoir souscrit une assurance maladie pour les chats.

On se demande quand on va aller faire ce scanner. En espérant que rien de terrible n’arrive entre temps, sinon je vais m’en vouloir longtemps. Dans le très probable pire des cas, c’est inguérissable. Dans un hypothétique bon cas, des médicaments peuvent faire disparaître les symptômes gênants, sans traiter la cause. Dans le meilleur des cas, improbable selon le véto, la cause est ailleurs que dans le cerveau, et traitable.

On croyait avoir tout vu avec ça. Mais non. Il y a eu autre chose.

(à suivre…)