Tag Archives: Darma

Funérailles

Il a fait un temps pourri hier. Froid, pluie, ciel gris/noir. Le plein hiver. Un temps de funérailles. Celles de Darma.

Yokohama regorge de funerarium pour animaux. La mairie vous débarrasse gratuitement de vos animaux morts, mais l’animal va dans une fosse commune. On n’était pas d’accord.

Si on avait eu un jardin, on y aurait enterré Darma. Mais on n’a pas encore de jardin.

Alors on a été dans un funerarium. RDV pris Mardi soir pour le lendemain matin. 10 minutes en voiture.

Pas facile de tenir les enfants en respect de l’endroit et de la situation, mais au final ça a été.

Une petite cérémonie de rien du tout (sans prêtre). Adieux formels à l’incarnation charnelle de Darma.

20150219120818Version enhanced pour les mal-voyants, mais du coup l’ambiance de la scène est fausse.

20150219120818_enCrémation (une petite heure). Puis, comme pour les humains, récupération des os avec des baguettes mortuaires (ça prend un peu de temps, vu leur nombre) et leur dépôt dans la dernière demeure de Darma (sur la photo, vous pouvez voir la tête séparée du reste du corps). On peut mettre la boite en terre plus tard, mais je ne crois pas qu’on sortira les os de la boite.

20150219120745Et maintenant, on doit passer à autre chose.

Les derniers jours

J’avais bien un ou deux articles à écrire, mais l’humeur n’est pas au rendez-vous. Darma vit ses derniers jours, donc difficile d’écrire sur des sujets qui paraissent bien futiles et inutiles à côté. C’est tout aussi inutile d’écrire sur la proche mort d’un chat, mais c’est un peu le quotidien en ce moment.

Darma fait 3,5 kilos, elle qui en faisait entre 8 et 9 en pleine forme, 7 ces dernières années. Elle a la peau sur les os, elle n’a plus assez de muscles et d’énergie pour faire grand chose. On en est à un point où on lui donne ce qu’elle veut pour manger, malgré son diabète, mais elle ne mange pas. Elle demande à manger, on lui donne, elle mange une bouchée et s’en va.

La véto me donne le choix entre la maintenir en vie de force autant qu’ils peuvent, à raison de deux visites par jour (pour plus de 100€ chaque jour), mais que globalement ça n’a que peu de sens, parce que bon, elle est en fin de course, quoi! Elle a une infection au pancréas, au foie, et urinaire. Elle est diabétique et déshydratée. Elle a une tumeur au pancréas. En gros, ça commence à claquer de partout.

Au moins, toujours d’après la véto, elle n’a pas mal, elle est juste fatiguée. La nuit tombe.

Chat malade

Après notre petit tour en France fin Décembre (Ryu et moi seulement, on est revenu le 29), je découvre à notre retour un de nos chats (Darma) dans un état pitoyable: aucune force, l’air hagard, et avec 3 kilos en moins (sur 7 initialement).

Une heure après être revenu à la maison, j’étais donc chez le véto. Après une heure d’examens, il m’apprend que Darma est déshydratée, avec une inflamation urinaire (elle pisse du sang d’ailleurs) ainsi qu’au foie, et une tumeur de 2,5 cm près du foie. Ses taux de Sodium, Potassium et Glucose sont anormaux, et le véto opte pour du diabète.

C’est hospitalisation tous les jours de cette semaine, je l’amène le matin et vais la chercher le soir. On en est à 1000 euros de frais pour le moment, Darma semble bien récupérer de l’inflammation et a recommencé à manger mais le plus dur reste à venir.

Le plus dur, c’est de traiter le diabète et la tumeur.

Le diabète, c’est une semaine d’hospitalisation complète pour monitorer le taux de glucose et fixer les doses que je devrais ensuite lui injecter deux fois par jour par piqure jusqu’à sa mort (genre je ne pourrai plus m’absenter de la maison plus de 12 heures). Et il y en a pour des milliers d’euros.

La tumeur, c’est biopsie d’abord et puis possiblement opération chirurgicale pour l’enlever. C’est 2000 euros, avec des chances de succès limitées si la tumeur est maligne.

On sent que la fin est proche.

Des nouvelles de Ryu

J’en ai donné plein ces derniers temps, mais cette fois-ci c’est plus sur l’évolution de Ryu de petit bébé à grand bébé.

Ryu a fêté ses 10 mois, et n’a toujours pas une dent. Et il n’y en a pas à l’horizon non plus. Elles vont toutes sortir en même temps, vous allez voir. La nuit en se couchant, pas de dents, et le matin au réveil, paf! toute les rangées du haut et du bas seront là. Je prends les paris.

Pourtant des dents, il en aurait besoin pour passer à de la nourriture un peu plus solide que sa bouffe actuelle. Parce que manger, il aime beaucoup (c’est son côté japonais, les japonais ne pensent qu’à baffrer). Il engloutit ses biberons de 200ml en 5 minutes, et il mange tout ce qui passe près de sa bouche; carottes, riz, pain, … et même les chats (ce qui nous donne des poussées d’adrénaline à nous précipiter pour éviter que le chat ne donne une baffe, et pour laver le visage de Ryu).

Les chats sont cools avec Ryu. Darma n’aime pas se faire empoigner et tordre la peau dans tous les sens par Ryu, mais elle ne cherche qu’à fuir, jamais à griffer Ryu. Ceci dit, elle n’hésite pas à passer à côté de Ryu (surtout quand il lui tourne le dos), et on ne sent aucune animosité envers Ryu. Jordan, lui, carrément se couche près de Ryu, et s’éloignera quand Ryu jettera son dévolu (et sa salive) sur lui. Deux, trois fois, quand Ryu était en train de lui tordre le muscle de la cuisse, on a senti qu’il était près à lui envoyer sa patte dans la tête, mais on a évité les dégâts. En gros Jordan n’a pas peur de Ryu, mais n’est pas près à le traiter en bébé. C’est problématique. Les chats n’ont pas d’animosité envers Ryu, et n’ont pas l’air de lui en vouloir d’avoir à coucher en dehors de notre chambre. Tant mieux, mais c’est pas pour ça qu’on va laisser les chats seuls avec Ryu dans une même pièce; le côté traitre de nos chats, on connait.

Ryu s’est mis à parler. Il par le beaucoup, mais dans une langue inconnue. On croit reconnaître un “papa” ou un “mama”, mais ça ressemble à du “wishful-thinking” tout de même. C’est quand même rudement agréable de l’entendre babiller à tort et à travers.

Enfin, la grande nouvelle est que Ryu s’est mis debout tout seul. C’était le 13 juillet, dans son parc. On pense et espère que si c’était arrivé à la crèche avant, ils nous l’auraient dit, alors on pense que le 13 juillet, c’était la première fois. On va dit dire que c’était la première fois qu’on l’a vu par nous-même. S’aidant des murs de son parc, il s’est hissé vers le haut. Ça a l’air de demander beaucoup d’effort, alors il ne le fait pas souvent, mais une fois par jour environ…quand il voit un truc qui l’intéresse sur le sofa ou sur notre table de salon, il se débrouille pour se mettre debout. Ça manque terriblement d’assurance, et ça se solderait souvent par un atterissage fracassant sur les fesses, voire bien pire…si on n’était pas à côté pour assurer sa chute. Mais il va y avoir des accidents, ça paraît clair. Au moins dans son parc, ça devrait aller car on lui a installé un tapis rembourré (c’est pas ce qu’il y a sur la photo). C’est toujours mieux que le parquet.

Le sac

Mes chats adorent les contenants. Comme les cartons, ou les grands sacs. Avec le sac qui servit à ramener les chaussures de Yukiko, Darma se tapait un petit délire. (photos prises à la va-vite)

Elle se bat avec et écrase le sac.

Ah, mais elle insiste.

Mais qu’a-t’elle donc avec ce sac?

Elle l’inspecte sous toutes les coutures.

Ah. Bien sûr! 😆

Darma prendra la place de Jordan, de façon ostensible.

Jordan voudra prendre sa revanche. On le voit s’approcher du sac, tel “un requin fondant sur sa proie le lapin”.

Ci-dessous une photo en pleine action.

Finalement, Jordan fera semblant d’avoir entendu un bruit et s’éloignera en prétextant être occupé par autre chose.

Darma: 2. Jordan : 0.