La vie sans écran

Nos voisins ont deux fils de 13 et 11 ans. Ils ont pris la décision à leur naissance de leur prodiguer une éducation sans écran.

Pas de télé. Pas de smartphones. Pas de tablettes. Pas d’ordinateurs. Pas de console de jeu d’aucune sorte. Pas d’écran.

D’un côté on ne peut être qu’admiratif, surtout quand les nôtres nous font la guerre le soir pour finir une partie de jeu vidéo ou pour grapiller 5 minutes de plus sur Youtube avant de se préparer au dodo.

D’un autre côté, je ne sais pas dans quoi ces enfants vont chercher du boulot à leur sortie de l’université, mais n’avoir aucune expérience/connaissance des ordinateurs (et approchant) et d’internet doit certainement être handicapant et fermer la porte d’un nombre incalculable de boulots. Même si le recrutement au Japon à la fin de l’université, c’est pas exactement comme en France (pléonasme).

Peut-être vont-ils les y mettre bientôt (c’est pas parti pour).

Mais ce que je me dis, c’est que tout excès dans un sens ou dans l’autre (pas seulement concernant l’accès à Internet), a le potentiel de créer de sacrés problèmes. Chez nous, il faudrait qu’on mette la pédale douce sur les écrans justement.

Leave a Reply

Your email address will not be published.