The time is now

Vu que je suis en congé pour quelque temps, je vais essayer de reprendre le blog un peu plus sérieusement. Après tout, j’ai plus de temps qu’avant. Moins de motivation, mais plus de temps.

Je ne vais pas faire un résumé de tout ce qui s’est passé; d’abord je ne m’en rappelle plus, et puis c’est moins drôle que de parler du présent.

Je ne vais toujours pas parler de l’actualité, puisque maintenant je ne me tiens même plus au courant – j’entends par là que je ne lis plus les journaux en ligne (j’ai appris par une blague nulle sur facebook que Rocard était mort il y a une semaine… c’est nul que j’aie été mis au courant d’infos bien plus insignifiantes plus rapidement, genre un shooting au Minessota aux US ou les 70 ans de Sylvester Stallone) .

Sans surprise les thèmes seront les mêmes qu’avant.

Je lisais la bio Wikipedia de Rocard (je le fais souvent pour les personnalités récemment décédées) qui annonce presque d’entrée “issu d’une famille de la moyenne bourgeoisie”… Le gars passe un bac scientifique en 1946, rentre à L’IEP de Paris l’année suivante, passe ses étés en Angleterre, intègre l’ENA en 1956, papa est professeur chercheur à Normale Sup…

Moyenne bourgeoisie? Et c’est quoi la haute bourgeoisie à cette époque alors? Bon, c’est Wikipedia alors ça vaut ce que ça vaut, c’est à dire pas beaucoup plus que n’importe quelle feuille de choux qui se revendique canard. Mais quand même. Qu’il ait été moyen ou haut, je trouve ça écœurant d’injustice d’avoir juste eu les moyens de faire tout ça à cette époque et qu’on présente ça comme rien de spécial puisque maintenant tellement de gens font de même, que 80% des nouveaux jeunes passe un bac et que beaucoup vont jusqu’à bac +5. Je me dis qu’il y a forcément toujours le même genre d’injustice dans le même domaine (éducation) ou d’autres, sans que je les repère. Mais celle-ci (grosse éducation avant ou juste après la 2e guerre mondiale), je la vois très souvent dans les bio des personnalités récemment décédées (sauf celles des artistes!).

Bref, je n’étais pas parti pour écrire sur ça, mais voilà l’un des intérêts des blogs: on peut diverger sur n’importe quoi et choisir le titre après. Pas comme sur cette merde impersonnelle de Facebook où on balance juste une info en vitesse… écrire deux paragraphes relève de la prouesse. Au mieux, certains croient que mettre un lien vers leur blog à chaque nouvel article est une bonne idée, mais c’est inutile (et c’est même du spam à mon avis); si le blog m’intéresse, il est dans mon client rss. Sinon, c’est pas un lien à chaque nouvel article qui va m’encourager à aller voir le dit blog. Un message par an pour rappeler que le blog trucmuche existe suffirait.

BREF! J’essaie d’être de retour et d’écrire plus souvent. A bientôt alors.

Leave a Reply

Your email address will not be published.