Voyage en France (suite)

L’un des grands moments attendus de ce voyage (surtout par Yukiko) était la plage. Yukiko et moi en avions ras-le-bol de Pornic, et La Baule était trop loin à notre goût. Et puis on n’avait pas envie de luxe et d’un beau front de mer, mais juste de sable et de mer. Alors on est allés à St Brévin.

plage4

Ce parasol est aussi vieux que moi

Si Ryu n’a pas aimé le contact des pieds avec le sable au début (comme avec l’herbe), il s’y est très vite habitué (pas comme avec l’herbe). Il a pu rester un peu sur les serviettes (aussi vieilles que moi elles aussi), mais dans l’ensemble, il a passé son temps à courir partout, rentrer ses pieds dans l’eau, sauter, etc. Sans trop jamais s’éloigner de sa mère, comme durant tout le séjour. Et sans rentrer dans l’eau (Yukiko non plus), car bien trop froide. Il y avait bien des gens qui se baignaient, mais il y a toujours des gens qui se baignent, où que ce soit.

plage1

On a pu lui faire mettre son maillot de bain avec une grosse gueule de requin derrière. Hilarant, mais mignon comme tout.

Pendant que Yukiko et Ryu faisaient les fous dans la mer, moi et mon père nous acharnions à construire un château. Franchement, il avait de la gueule. J’ai pensé à appeler le Guiness Book des records, mais la mer montait alors on n’avait pas le temps. C’est bien l’unique raison qui m’a fait ne pas appeler. J’insiste, c’était l’unique raison.

plage3

Ryu fut très impressionné d’ailleurs. Il a hésité à le détruire.

plage2

Mais finalement il n’a pas osé. Oh il a bien détruit un mur avec son genou pour prendre appui, mais c’est tout. Il faut dire que les douves du château l’ont bien empêché de s’en approcher. Mais, admiratif de notre chef-d’œuvre, il l’a laissé intact.

Résultat de la journée: aucun coup de soleil (ou léger car je m’en rappelle plus). Une Yukiko et un Ryu ravis.

(à suivre, j’espère…)

Leave a Reply

Your email address will not be published.