Category Archives: Chats

La mauvaise série de Jordan (2/2)

On n’a pas vécu jusqu’à ce que le véto nous rappelle. Bilan: un cristal s’était logé dans le “tuyau” qui passe par son sexe et bloquait le passage. Avec le cathéter, le véto l’avait repoussé dans la vessie, et avait pompé le contenu de celle-ci (pleine à craquer selon ses dires). Si on n’avait pas été amené Jordan aussitôt, ses reins auraient d’abord pris un coup, puis il serait mort. Une bonne chose qu’on ait appelé aussitôt.

Les mauvaises nouvelles étaient alors nombreuses; d’abord, le cristal est dans la vessie, et risque de repasser dans le tuyau et de tout bloquer, jusqu’à ce qu’il disparaisse. Ensuite, on ne peut pas faire extirper ce cristal, il faut qu’il se résorbe tout seul, et ça prend à peu près 2 semaines si tout se passe bien. Et puis, pour qu’il se résorbe, il faut mettre Jordan sous alimentation médicalisée. Le véto nous a passé un échantillon et nous a demandé d’en racheter par nous mêmes. C’est 2 fois plus cher que la nourriture qu’on prend aux chats généralement (alors même qu’on prend l’une des plus chères existantes), c’est introuvable sauf magasin spécialisé, y compris sur Internet, et ça a l’air drôlement moins bon que ce que nos chats mangent d’habitude. Et enfin, selon le véto, le risque de rechute est de l’ordre de 100%, tôt ou tard, si on ne met pas Jordan définitivement sous nourriture médicalisée, jusqu’à la fin de ses jours. Pauvre Jordan qui se retrouve à 5 ans devoir manger une nourriture pas bonne jusqu’à sa mort. Accessoirement, comme il n’y a pas de moyen très pratique de donner des repas différents à Darma et à Jordan, Darma va être obligée de suivre le même régime.

Finalement et heureusement, les résultats d’analyse n’ont rien révélé d’anormal chez Jordan (sauf la présence de ce cristal), en particulier dans les reins.

Et c’est encore un Jordan bien choqué qui nous est revenu dimanche soir. Il a dormi deux jours de suite et ne se réveillait que pour manger et faire ses besoins.

Par mesure de précaution, on l’a ramené chez le véto le lundi, mais il n’avait aucun problème. Il faut maintenant qu’on le surveille pendant les deux semaines qui viennent, et l’amener au véto dès et si on le voit peiner à uriner.

Et enfin, une bonne nouvelle pour clore l’article; après avoir passé près d’une semaine à dormir avec les chats (séparé de ma femme et de Ryu 🙁 On est vachement sympa avec nos chats!), Jordan pète la forme. Il est gai et dynamique, bien plus qu’avant que ses problèmes de santé n’arrivent. Il ronronne dès qu’on le prend dans les bras (ça commençait à devenir un exploit), il gambade dans la maison, il court, il miaule…formidable. Par contre, il est toujours un peu sur les nerfs, et dès qu’on fait un mouvement trop brusque ou qu’on le touche par inadvertance où il ne faut pas (au bas-ventre par exemple), il est mort de peur et sort les griffes un peu trop rapidement à mon goût, de façon bien plus violente que j’aie vu jusqu’à présent (il ne griffe que dans le cas où on le tient dans les bras à ce moment…sinon il se barre en courant). Mes nièces devront faire gaffe à Nöel.

La mauvaise série de Jordan (1/2)

A partir de samedi dernier, j’ai commencé à dormir avec les chats, en espérant remonter le moral de Jordan qui n’avait vraiment pas la pêche.

Il a fait une crise à 5h du matin…Quand Ryu se réveille et hurle, je n’entends rien et continue à dormir. Mais la crise silencieuse de jordan m’a réveillé tout de suite. Il est d’abord tombé du lit, et avec ses tressautements incontrôlés s’est éloigné d’une vingtaine de centimètres de son point de chute. Il faudra l’empêcher dorénavant de dormir sur des endroits en hauteur, pour sa sécurité.

Il y a eu jets d’urine, bave, et tremblements du corps. Mais pour une fois, ses yeux n’étaient pas blancs, mais normaux…apeurés, en train de refléter son incompréhension de se qui se passe. C’est une première, et du coup ça s’éloigne des symptômes classiques de l’épilepsie je pense. Une fois la crise finie (1 minute qui a semblé durer une éternité), Jordan était choqué et pétrifié, mais moins apeuré que d’habitude. D’habitude, on dirait qu’il a l’impression de sortir d’un cauchemard et miaule beaucoup, mais cette fois, non.

Ça faisait trois crises dans la semaine. C’est beaucoup. On a reçu des cachets du véto pour empêcher temporairement ce genre de crise, et on a commencé à les faire prendre à Jordan dimanche. Jusqu’à jeudi soir, il n’y avait pas eu de nouvelle crise. Il faut passer le scanner rapidos maintenant.

Mais voilà. Dimanche, je repère que Jordan passe un temps anormal dans sa litière (genre 5 minutes, un coup de bol que je passais par là). Je le surveille, et je le vois sortir de la litière, et s’accroupir pour faire ses besoins en-dehors de sa litière. Ça n’arrive jamais, alors j’ai laissé faire pour voir. Mais au bout de 2 minutes accroupi, rien ne sortait.

Il a réssayé de s’accroupir partout dans la maison, mais à part une ou deux gouttes, rien n’est jamais sorti. Et puis il avait l’air agité et inquiet. Il y avait comme un truc l’empêchant d’uriner. Alors on a téléphoné au véto (heureusement que les vétos travaillent le dimanche), qui nous a dit de l’amener d’urgence et qu’il nous caserait entre deux rendez-vous. J’ai dû attendre une heure après être arrivé chez le véto pour qu’il puisse me “caser”. Il m’a dit de lui laisser Jordan, et qu’il m’appellerait quelques heures plus tard pour venir le reprendre. Le véto comptait pomper le contenu de la vessie (cathéter par la kekette, urkh le pauvre), et faire des analyses de sang et d’urine pour vérifier l’état des reins, entre autres.

(la suite dans quelques heures)

Jordan va mal

J’aime pas donner des mauvaises nouvelles sur ce blog; il y a assez de mauvaise ambiance comme ça autour de nous, ça ne fait plaisir à personne d’en lire encore sur des blogs. Mais bon.

Jordan est malade. Ça avait commencé quelques semaines après l’arrivée de Ryu; un jour, il dégageait une odeur nauséabonde, et on avait vite compris qu’il s’était uriné dessus (genre sur la moitié du corps). On avait mis ça sur le compte du stress de l’arrivée de Ryu.

Et puis il a fait une crise d’épilepsie devant nous (ou plutôt, “épileptiforme”) il y a un bon mois: yeux blancs, corps qui bouge de façon incontrôlable (tremblements), bave qui coule en abondance, et urine qui gicle. Mais on a mis ça sur le compte du stress, car c’est ce qu’on voulait croire.

Mais la semaine dernière, il a fait la même crise deux jours de suite. A chaque fois, ça arrive quand il dort. Ça commence par des petits tressautements du corps comme s’il faisait un cauchemard, mais c’est alors que le vrai cauchemard arrive. Une fois la crise finie (20 à 30 secondes environ), il est désorienté et complètement apeuré. C’est une crise “épileptiforme”, car bien que les symptômes soient ceux de l’épilepsie, on ignore s’il s’agit vraiment d’épilepsie.

Yukiko l’a amené chez le véto vendredi (je gardais Ryu…pas question d’amener un bébé au cabinet d’un véto où tous les animaux malades de la région se retrouvent). Hélas, Jordan déteste les toubs (c’est pas moi qui lui aie appris) et est passé en mode panique (feulements et griffes) quand la blouse blanche l’a palpé, ce qui lui a valu “le filet”, le meilleur moyen de forcer un chat à devenir immobile…ça vous calme un chat, mais il en ressort trois fois plus choqué. Et pour la première fois depuis qu’on a reçu Jordan il y a 5 ans, il n’a pas ronronné en 24h. Un chat qui ronronne dès qu’on le prend (correctement) dans ses bras, il va faire un tour chez le véto, et hop! finis les ronronnements. C’était pas la faute de ce véto à mon avis, Jordan a du être traumatisé par un des vétos qu’il a cotoyés par le passé (celui qui l’a castré à mon avis, un pauvre connard digne de la profession équivalente chez les humains), et depuis n’aime pas les blouses blanches qui le triturent.

Bref, résultat des courses selon le véto: très probablement un problème au cerveau. Ou alors possiblement un problème quelque part dans le corps qui freine l’irrigation du cerveau, auquel cas probablement les reins. Selon la nature du problème, il semblerait qu’il existe des médicaments pour stopper les crises. Le problème consiste maintenant à trouver la nature de la maladie de Jordan.

On doit donc aller faire passer un CAT scan à Jordan (un CAT Scan pour un chat, le jeux de mots pourrait presque me faire rire) ainsi que toute la batterie de tests qui seraient nécessaires. Il n’y apparemment que deux scanners pour chats dans la région: un à Ueno, et l’autre à Kawasaki. Et ça coute bonbon -quoique pas plus de 100000 JPY (830 €) à priori. C’est là où on regrette de ne pas avoir souscrit une assurance maladie pour les chats.

On se demande quand on va aller faire ce scanner. En espérant que rien de terrible n’arrive entre temps, sinon je vais m’en vouloir longtemps. Dans le très probable pire des cas, c’est inguérissable. Dans un hypothétique bon cas, des médicaments peuvent faire disparaître les symptômes gênants, sans traiter la cause. Dans le meilleur des cas, improbable selon le véto, la cause est ailleurs que dans le cerveau, et traitable.

On croyait avoir tout vu avec ça. Mais non. Il y a eu autre chose.

(à suivre…)

Scandale des chats

Gros problème de voisinage qui va coûter cher à nos chats.

Les chats étaient un peu énervés il y a quelques jours, alors Yukiko les a laissé sortir en journée. Elle travaillait pendant ce temps-là dans son bureau, quand elle a entendu un jeune garçon, élève de piano de notre voisine, dire dans l’interphone de notre voisine qu’il ne pouvait pas rentrer chez elle. Motif: un gros chat bloquait la porte d’entrée. Yukiko est sorti vérifier que c’était pas un des nôtres…mais hélas, il s’agissait bien de Darma. Elle attendait devant la porte d’entrée des voisins.

Yukiko a fait rentrer Darma chez nous et est allé s’excuser auprès de la voisine (j’en profite pour dire que ces voisins sont des gens charmants, avec la mère prof de piano à l’université et le père…je sais pas ce qu’il fait, mais ça a l’air d’être une famille aisée mais pas snob…et deux enfants adolescents). La voisine en a profité pour lui raconter une tuile qui leur était arrivée il y a quelques mois…du temps où on laissait sortir les chats tous seuls tous les week-ends.

Un jour, en ouvrant leur porte d’entrée, une tornade blanche et noire (il s’agit de Jordan bien sûr) était rentrée à toute vitesse et était allée se fourrer dans les rideaux de leur salle à manger (au premier étage, genre il est rentré et il a avalé leurs escaliers d’un trait). Or, cette dame a une peur panique des chats; elle était allée se réfugier dans sa chambre en fermant la porte jusqu’à ce que l’affaire se résolve. Le mari s’était offert pour virer l’intrus, mais Jordan avait déguerpi…dans la chambre de leur fils (au rez-de-chaussée). Or, leur fils a une grosse allergie aux chats, genre il en touche un, et c’est asthme/rougeurs sur tout le corps/ gros pustules qui apparaissent. Finalement, le père avait déclaré forfait, et c’est le père de la dame (qui n’habite pas chez eux, il était juste en visite) qui avait finalement pu attraper Jordan et l’avait lâché dans la nature. Les parents avaient alors nettoyé la chambre de leur fils de fond en comble pour s’assurer qu’aucune touffe de poil n’allait venir transformer leur fils en écrevisse.

Evidemment, Yukiko s’est fondue en excuses. La voisine n’était pas en train de se plaindre, elle avait bien conscience que c’était un accident, et n’a rien demandé de notre part comme mesures de précautions dans le futur. D’ailleurs, elle a attendu des mois avant de nous le dire de peur de nous vexer. Mais elle avait aussi conscience qu’il fallait qu’elle nous le dise. Avec tact.

On a donc des chats qui se complaisent à aller chez ces voisins qui détestent leur espèce, et Jordan fait même le forcing pour rentrer chez eux. C’est sacrément embêtant, parce que…comment va-t’on pouvoir les laisser sortir tous seuls maintenant? Jordan adore les interdits, et donc il recommencera à y aller, c’est sûr. Mince alors. Si encore ça se limitait aux voisins qui n’aiment pas les chats, il n’y aurait pas de problèmes et on les aurait laissé sortir tous seuls, mais si nos chats vont carrément faire le siège de leur maison pour les envahir, on devient un peu responsables de leurs problèmes.

A la limite, je crois qu’on peut aller promener Jordan, puisqu’il ne cherche jamais à s’enfuir quand on est avec lui dehors, il reste toujours à côté, voire même marche à côté de nous (dans une certaine mesure). Mais alors Darma…dès qu’elle est dehors, elle joue à Bip-Bip, en nous laissant le rôle du Coyote.

Je crois que nos chats vont devenir 100% des chats d’intérieur, et j’en suis vraiment navré.

Petite histoire de chats

Ce n’est plus un secret pour quiconque est venu chez moi; mes chats ne peuvent pas trop se blairer entre eux et se mettent sur la gueule (notez bien que ce mot n’est pas vulgaire dans le cas d’animaux domestiques) une demi-douzaine de fois par jour. C’est pas faute d’avoir tenté des tonnes de choses pour qu’ils s’entendent bien, mais à la fin ils se battaient toujours autant et en plus nous faisaient de moins en moins confiance. Maintenant, quand ils se battent, on attend que l’orage (court) passe, et on console les deux chats d’avoir eu des émotions fortes. Heureusement que leurs bagarres finissent toujours bien (jamais de sang, jamais plus de 2 secondes, mais c’est sans compter les poursuites), il y a toujours un des deux qui n’a pas trop envie de se battre et qui fuit le combat rapidement. Si la bagarre dure plus longtemps ou bien qu’il y a une poursuite, on s’interpose sans les gronder, et c’est tout. Voici un exemple d’une de ces batailles.

——————————————

Darma (femelle, 7 ans, chat brun): Tu veux quoi demi-mâle? T’es jaloux de mon sac à journaux je parie? Mais c’est pas avec ta sale tronche que je vais t’autoriser à venir.

Jordan (mâle, 5 ans, chat noir et blanc): Beuk…tu t’es pas regardée…

——————————————

Darma: OUate? Tu veux une baffe?

Jordan: Wow…calmos…

——————————————

Jordan: Tu peux te le garder ton sac. Moi, je prends le rebord de la fenêtre. Amuses-toi bien dans ton sac de 2cm sur 3.

Darma: Unh? Le rebord de la fenêtre?

——————————————

Darma: Euh dis…en fait…je crois que je préfère le rebord de la fenêtre…tu voudrais pas me le laisser, mon grand mâle?

Jordan: sniff sniff…tu pues. Dégages.

——————————————

Darma: OUAte? OK, alors dégages de là, touffe de poils!!

Jordan: T’es encore là la viocque?

——————————————

Darma: UUUUUUUUUHHHHHHHHHHHH (imaginez Bruce Lee avant l’attaque)

Jordan: Quoi? Quoi? Quoi?

(remarquez le mode “attaque” des chats: yeux fermés, oreilles applaties, tête rentrée, etc.)

——————————————

Darma: HHHHHHHIIIIIIIIIIIIYYYYYYYYYYYYAAAAAAAAAAA (imaginez Bruce Lee après le coup)

(Jordan s’est vraiment pris un punch, ça se voit bien à la position de son corps)

——————————————

Darma: Gniark Gniark Gniark

Darma: 2 – Jordan: 0

Le sac

Mes chats adorent les contenants. Comme les cartons, ou les grands sacs. Avec le sac qui servit à ramener les chaussures de Yukiko, Darma se tapait un petit délire. (photos prises à la va-vite)

Elle se bat avec et écrase le sac.

Ah, mais elle insiste.

Mais qu’a-t’elle donc avec ce sac?

Elle l’inspecte sous toutes les coutures.

Ah. Bien sûr! 😆

Darma prendra la place de Jordan, de façon ostensible.

Jordan voudra prendre sa revanche. On le voit s’approcher du sac, tel “un requin fondant sur sa proie le lapin”.

Ci-dessous une photo en pleine action.

Finalement, Jordan fera semblant d’avoir entendu un bruit et s’éloignera en prétextant être occupé par autre chose.

Darma: 2. Jordan : 0.

Notre Gargouille

Nos chats saisissent toutes les occasions possibles de sortir. A ce moment-là, ils sont heureux (sauf quand ils se font décalquer la tête par un matou de gouttière environnant, comme c’est arrivé à Jordan un jour…par le même chat qui avait fait la cour à sa sœur).

On ouvre la fenêtre du balcon, et hop! Une ballade sur le balcon. Après quelques semaines dans cette maison, Darma a osé grimpé sur un des rebords du balcon. Jordan, lui, n’ose toujours pas aller là où elle n’hésite plus une seconde à se rendre.

Première étape: elle grimpe sur le bloc air-conditionné (photo prise en pleine action).

Deuxième étape: elle monte sur le rebord du balcon. Elle regarde le ciel, jauge le vent. Elle vérifie que l’antenne (ou le ciel?) ne va pas lui tomber sur la tête. Elle regarde un oiseau (ou un ange?) passer. Elle prend son temps. Si elle était humaine, elle se servirait une anisette.

Et puis, elle va au bout du monde. Devant elle, le vide qui me flanqua la frousse. Mais elle n’en a rien à faire. Elle penche parfois la tête, pour mieux voir des détails qui nous échappent. Elle regarde ce qu’on n’ose regarder, elle remarque des choses dont on n’a rien à faire. Elle se soucie de détails qu’on a oubliés il y a des décennies.

(photo déjà vue mardi)

Et la voici, prenant sa pose de gargouille. Face à elle, l’immensité à son échelle. On dirait que c’est son Monde. Face à cet univers, elle n’émet aucun son, n’exprime aucun sentiment ni aucune crainte. Elle reste à fixer on ne sait quoi. Le vent modifie l’aspect de son pelage. On a l’impression qu’elle a toujours été ici, car elle a une pose tellement naturelle.

Elle finit par remarquer le soleil, et décide de lui faire face.

Ses yeux pourraient presque nous donner l’heure. Mais le temps se fige, et moi je l’admire. Elle, elle s’en fout; elle est ailleurs. Elle savoure son moment au bord du Monde.

Mon chat s’appelle Véronique

10 jours. C’était ce que le véto nous avait dit d’attendre pour l’accouchement des chatons restants, si viables.

Dimanche dernier, cela faisait 15 jours et on se demandait ce qu’il se passait. On avait dorlotté Darma, on ne l’avait pas fait sortir, on faisait gaffe.

Dimanche dernier, Yukiko était d’anniversaire de décès (“anniversaire” ne veut pas forcément dire “fête joyeuse”); elle est sortie de la maison vers les 8h du matin, et a fait sortir les chats (Darma voulait sortir, alors que jusque là, elle ne voulait pas). Pourquoi pas après tout, un chat, ça se gère lui-même.

Je me réveille à 11h. Pas de chats dans la maison, donc j’en déduis que Yukiko les a fait sortir. J’ouvre la porte d’entrée, j’appelle. Jordan arrive dare-dare, intéressé par son petit -déjeuner sans doute. Puis je vois Darma sortir du jardin d’une maison voisine, avec un mâle qui la suit. Darma rentre d’un trait, le mâle bloque à deux mètres de moi. Il abandonnera à regret de tenter de rentrer dans la maison par la porte d’entrée, mais il fera la sérénade à Darma toute la journée (à minuit il hurlait encore), par toute les fenêtres de la maison qu’il trouvera ouvertes. Un goût de déjà vu.

Pendant ce temps-là dans la maison, Darma se roule par terre, pousse des cris, me montre son derrière sans cesse, et hurle à la mort de plaisir quand je lui donne une petite tape sur le dos. En chaleur, donc. Mais qu’est-ce qu’elle bouffe qui la rend dans cet état-là si souvent ? Je vais donner mon chat à la science, et les savants trouveront un traitement pour les troubles de la libido féminine! Ma réflexion de la journée s’arrêtera là, mon cerveau étant décidemment en berne, comme la suite le prouvera.

Yukiko revient le soir. On prépare à manger, on s’attable. En mangeant:

Yukiko: – C’est possible qu’une chatte soit en chaleur alors qu’elle est enceinte ?

Moi: – Euh…à priori, les chaleurs ne sont que la manifestation hormonale d’une période propice à l’accouplement, or si elle est enceinte, ce ne peut être une période propice à accouplement…enfin j’y connais rien, mais ça serait logique…

Y: – C’est bizarre…

Moi: – Ouais, bizarre…

Y: – Et…euh…tu trouves pas que Darma a maigri depuis ce matin, enfin depuis hier ?

Moi: – 😯 . Tu crois quand même pas que… ?

On a fait des recherches autour de la maison, dans la nuit, avec une lampe torche. On n’a rien trouvé.

On n’est pas 100% sûrs, mais les présomptions sont lourdes. Darma se serait délestée de son fardeau en douce. Pour le coup, elle s’est surpassée dans sa ges(ta)tion.

Fausse couche (bis)

Darma nous a éjecté un autre fœtus, qui est mort-né (voire même il était mort avant d’être né), cela va sans dire. Ce devait être (on espère) celui dont le véto n’était pas sûr au sujet des battements de cœur. Il en reste donc encore au moins deux dans le ventre, qui étaient vivants il y a 3 jours encore.

Selon l’estimation du véto, Darma doit arriver à terme dans environ une semaine.

Fausse couche

Darma, enceinte, a fait une fausse couche aujourd’hui.

Hier soir, elle a saigné un peu. “Ah, va-t’elle accoucher bientôt ?”.

Ce matin vers 11h, elle perd les eaux (bonjour le parquet au passage). “Ah, il n’y en a plus pour très longtemps”.

Mais 6h plus tard, elle n’avait toujours pas accouché. Coup de fil au véto, réponse: “Certes, en général, l’accouchement se passe dans les 2 ou 3 heures qui suivent. C’est pas bon signe, mais on ne peut rien dire sans la voir.”.

On accompagne Darma au véto. Comblé de monde. On a dû patienter. Au bout d’une heure et demi d’attente, Darma, dans son petit sac assez exigü pour sa taille, se met à se lécher frénétiquement. Je jette un regard à ce qu’elle lèche…vision d’horreur, elle lèchait (mangeait ?) un nouveau né…enfin une moitié de nouveau né, car il était visiblement malformé, ou pas fini. Avec du sang partout sur elle, ce n’était pas quelque chose de beau à voir. Du coup, un véto nous a pris aussitôt (enfin!).

Le verdict: fausse couche (scoop). Les autres ? Aucune idée. Alors il a fait une échographie. Il a trouvé deux cœurs battant, et un troisième…battant, mais pas sûr. Et il était incapable de dire combien il y avait de fœtus au total, ni si leur développement justifiait une césarienne (car Darma ne semble pas décidée à accoucher des autres). Alors il a fait une radiographie. Et on n’est pas plus avancé sur le nombre de fœtus (on voit juste des masses informes). Par contre, on sait que les fœtus ne sont pas développés (= pas arrivés à terme). On sait aussi que certains d’entre eux sont vivants, possiblement tous car le véto n’en a pas vu de mort à l’écographie.

Les conclusions:

  • Si le fœtus que Darma a éjecté était originellement déficient, ou même carrément mort, alors la fausse couche est une réaction normale, et même nécessaire pour la survie de Darma et des autres fœtus.
  • Les fœtus chats sont globalement alignés dans le ventre de la chatte (en direction de la sortie). Si celui qui se trouve près du bord est détecté déficient et est “viré par dessus bord” par le corps, tout va bien, les autres fœtus ont une bonne chance d’aller jusqu’à leur terme. Si le fœtus déficient se trouve en amont, alors il est éjecté, avec tous les autres fœtus qui se trouvent entre lui et la sortie, même si ceux-ci sont viables. Dans ce cas, les viables meurent. Comme Darma n’a éjecté qu’un fœtus, il probable que c’était celui “près du bord”. D’après le véto, c’est souvent le plus faible de tous les fœtus.
  • Les fœtus ont tous leur propre enveloppe remplie de placenta (j’ai oublié le nom de cette enveloppe). Donc même avec un fœtus parti en fausse couche, les autres sont saufs.
  • On n’a rien d’autre à faire qu’attendre. D’après le véto, vu l’état du fœtus qui est sorti, il reste environ une dizaine de jours de gestation avant accouchement final.
  • Il y a de bonnes chances que Darma arrive à accoucher de chatons sains, mais entre le dernier accouchement qui s’était mal passé (deux mort-nés, deux chatons morts une semaine après, zéro survivant), et la fausse couche d’aujourd’hui, Darma semble clairement prône à ne pas donner le jour à des chatons sains.

Une journée entière passée à surveiller l’état de Darma (pas grave). 11000 JPY (67 €) de frais de véto (pas grave, et surtout pas cher vu le professionalisme du staff et du véto).

Soutien moral

Les chats nous aident pour le déménagement. Enfin, ils nous apportent leur soutien moral, en restant dans nos pattes, en dormant dans le carton dans lequel on allait mettre tout ce qui était dans nos bras, etc. Ou bien ils montent sur les étagères qu’on vient de vider. Exemple, Jordan. Il avait une patte qui dépassait, alors Yukiko lui a fait un massage des coussinets.

Puis le temps a passé (30 secondes), et il s’est endormi (un peu comme moi le soir). Quand Yukiko a retiré son doigt, surprise, la patte tenait en l’air toute seule. Ils sont trop forts ces chats!

Bon, je me remet au boulot; le remplissage de cartons devrait nous prendre jusqu’à 22h, mais grâce au soutien moral des chats, ça devrait nous prendre jusqu’à minuit.

Chat et fibre optique

On dirait que Jordan a encore joué avec le router de ma fibre optique, mon accès Internet était par terre pendant plusieurs heures. Il y a comme un faux contact avec la fibre optique qui arrive chez moi, et il faut toucher le router le moins possible. Jordan l’a bien compris, et c’est pour ça qu’il joue avec le plus possible.

Chaleurs

Il y a un chat mâle en chaleur dans le quartier, et il a repéré notre Darma. Ce mâle pourrait bien être celui qui nous l’avait engrossée il y a quelques mois, vu sa couleur.

Bref, il est en chaleur, il est planté devant notre maison depuis ce midi, et il hurle tout ce qu’il peut. Il est bruyant, mais alors vraiment bruyant !

Et notre chère Darma qui était normale ce matin, depuis ce soir, sans doute devenue sensible au charme de ce neraneko, lui répond! Et que ça hurle dehors, et que ça hurle dedans…j’ai l’impression d’habiter dans une caserne de pompiers.

Mort de la minette

Minette est morte jeudi. Minette, c’était le chat de mes parents.

C’est moi qui l’avait ramenée à la maison en septembre 1995. Je l’avais trouvée avec Yolène dans la rue, elle était née quelques heures auparavant, et sa mère l’avait à priori abandonnée. Ses chances de survie étaient très faibles, j’avais dû lui donner le biberon pendant des semaines, je ne sais combien de fois par jour.

C’est un cancer qui l’a emportée, en lui donnant juste avant une dernière semaine de vie très pénible.

Elle avait 11 ans et demi.

Mort du Second Chaton

Semaine décidemment funeste, et ce que je craignais est donc arrivé: le 2e et dernier chaton est mort aujourd’hui. Il l’était déjà à mon retour du travail. Cause inconnue, mais ça n’était pas à cause de la chaleur puisque j’avais mis la climatisation à 26 degrés toute la journée. Le chaton n’aura dormi tout seul qu’une nuit.

Darma était (et est toujours) dans tous ses états, à me suivre partout en miaulant sans cesse. Et ça n’est pas pour ses croquettes, parce que ses bols sont pleins.

Ce genre de chose a l’air d’être fréquent pour une première portée; les chatons n’étaient sans doute pas viables. A la mort du premier, j’avais eu peur qu’il arrive rapidement la même chose au second.

La photo ci-dessous est une photo que j’avais prise du survivant pendant qu’il dormait, quelques heures après la mort du premier chaton. Il a maintenant rejoint sa sœur.

Mort d’un Chaton

Y. a trouvé un de nos chatons mort, quand elle est revenue à la maison. On ignore la cause, et cela peut être vraiment n’importe quoi (chaleur, Darma qui l’a écrasé sans faire exprès, faiblesse de naissance, microbe, etc…).

Mais la cause de la mort, on s’en fout un peu. Ce qui est important, c’est qu’il soit mort (qu'”elle” soit morte, puisque c’était une chatte), et que ça nous en a mis un coup. C’est très triste d’avoir un chaton qui nous claque dans les doigts quand on a passé des heures à le regarder, à lui rendre la vie la plus confortable possible et à faire tout ce qu’on pouvait pour qu’il survive.

Il n’en reste donc plus qu’un seul, et il dort tout seul maintenant (ou avec sa mère). Les 2 chatons dormaient toujours ensemble, l’un sur l’autre. Enfin pour rendre la chose encore plus pathétique que ça ne l’est déjà, quand Y. l’a retiré du carton, Darma l’a arrêtée et a fait sa dernière toilette au petit.