Category Archives: Chats

Funérailles

Il a fait un temps pourri hier. Froid, pluie, ciel gris/noir. Le plein hiver. Un temps de funérailles. Celles de Darma.

Yokohama regorge de funerarium pour animaux. La mairie vous débarrasse gratuitement de vos animaux morts, mais l’animal va dans une fosse commune. On n’était pas d’accord.

Si on avait eu un jardin, on y aurait enterré Darma. Mais on n’a pas encore de jardin.

Alors on a été dans un funerarium. RDV pris Mardi soir pour le lendemain matin. 10 minutes en voiture.

Pas facile de tenir les enfants en respect de l’endroit et de la situation, mais au final ça a été.

Une petite cérémonie de rien du tout (sans prêtre). Adieux formels à l’incarnation charnelle de Darma.

20150219120818Version enhanced pour les mal-voyants, mais du coup l’ambiance de la scène est fausse.

20150219120818_enCrémation (une petite heure). Puis, comme pour les humains, récupération des os avec des baguettes mortuaires (ça prend un peu de temps, vu leur nombre) et leur dépôt dans la dernière demeure de Darma (sur la photo, vous pouvez voir la tête séparée du reste du corps). On peut mettre la boite en terre plus tard, mais je ne crois pas qu’on sortira les os de la boite.

20150219120745Et maintenant, on doit passer à autre chose.

Adieux à Darma

Darma est morte aujourd’hui, à presque 14 ans.

De son vrai nom Alice, elle était une première génération de Maine Coon au Japon, ses parents ayant été “importés”. Il me semble avoir lu quelque part que les Maine Coon avaient été introduits au Japon à la fin des années 90, donc voilà.

On l’avait trouvée chez un éleveur trouvé par hasard à Izu, pendant un week-end de vacances en Avril 2001. Un éleveur qui ne faisait même pas de vente aux particuliers mais qui avait bien voulu nous la céder (au tiers du prix pratiqué dans les boutiques). On ne pensait même pas acheter de chat, mais la petite famille de Darma, ses petits frères et sœurs et sa mère, avait attiré notre œil.

D2001Darma en Mai 2001.

D2001-2Darma en Decembre 2001.

On avait donc vu son père et sa mère. Le père surtout, était énorme. Genre un bébé lion.

La race des Maine coon est la plus grande race de chats (par la taille); ils peuvent atteindre 1,20 mètres de longueur pour 12 kilos. Je n’ai jamais mesuré la taille de Darma, mais elle a fait 9 kilos pendant longtemps, avant de descendre à 8 kilos après ses 10 ans.

Son nom venait de la série Dharma et Greg. On avait juste enlevé le h pour faire moins mystique.

Evidemment, avec Jordan, Darma était le plus beau chat de la terre. Une robe magnifique, un poil long assez difficile à entretenir (heureusement Darma acceptait les douches mensuelles sans problèmes), une belle frimousse, des yeux expressifs et magnifiques. Et elle était pas conne. Elle savait pousser et tirer les portes pour les ouvrir, elle chassait bien, elle n’avait peur d’aucun chat ou chien dehors. Aucun chat n’a essayé de l’attaquer, et les chiens qu’elle a rencontrés dehors, tous de petite carrure, n’ont jamais été agressifs avec elle. Elle passait à côté en les ignorant. J’en étais fier.

Ses deux premières années avec nous eurent des moments difficiles, puisque nous habitions un appartement interdit aux animaux. On la sortait cachée dans un sac…

L’année suivante en appartement aussi (rez-de-chausssée), cette fois autorisé aux animaux, mais en pleine ville (à Yoyogi), donc trop de dangers dehors.

Puis, on a habité des maisons. Elle a pu sortir régulièrement, quoique pas librement. Elle chassait bien, et rapportait des trucs.

Trois grossesses, mais aucun chaton n’a survécu plus de deux jours. Un défaut dans la matrice sans doute. La perte des chatons de deux jours l’avait bien choquée, je me rappelle d’elle les cherchant partout dans la maison, me suivant et me miaulant dessus comme pour les réclamer.

Elle avait adoré notre nouvelle maison; grande, avec plein de cachettes, pas mal de nature à côté et de toute façon sans voitures, un balcon avec une vue imprenable. Elle a vécu de belles années ici.

Un problème au pancréas faillit la tuer il y a deux ans, elle descendit à 4 kilos, et cela pris du temps de remonter (mais à 7 kilos cette fois). La faute en partie à la bouffe qu’on donnait aux chats pour le problème médical de Jordan.

Le problème du pancréas réapparut en Décembre dernier, la faute probable à une tumeur de deux/trois centimètres, qui engendra tout plein de complications, qui finalement auront eu raison d’elle. Plus d’un mois et demi son état s’est dégradé. C’est long. C’était sans douleur pour elle (dixit la véto), mais voir la dégradation quand on est à côté et impuissant, c’est pas marrant du tout. Je souhaite à tout le monde, animaux et humains, d’avoir une mort sans douleur, mais aussi surtout rapide quand elle arrive.

C’était un chat de rêve, et on est contents et fiers de l’avoir eu avec nous pendant près de 14 ans. Elle va nous manquer terriblement.

D2011

Darma en 2007

Les derniers jours

J’avais bien un ou deux articles à écrire, mais l’humeur n’est pas au rendez-vous. Darma vit ses derniers jours, donc difficile d’écrire sur des sujets qui paraissent bien futiles et inutiles à côté. C’est tout aussi inutile d’écrire sur la proche mort d’un chat, mais c’est un peu le quotidien en ce moment.

Darma fait 3,5 kilos, elle qui en faisait entre 8 et 9 en pleine forme, 7 ces dernières années. Elle a la peau sur les os, elle n’a plus assez de muscles et d’énergie pour faire grand chose. On en est à un point où on lui donne ce qu’elle veut pour manger, malgré son diabète, mais elle ne mange pas. Elle demande à manger, on lui donne, elle mange une bouchée et s’en va.

La véto me donne le choix entre la maintenir en vie de force autant qu’ils peuvent, à raison de deux visites par jour (pour plus de 100€ chaque jour), mais que globalement ça n’a que peu de sens, parce que bon, elle est en fin de course, quoi! Elle a une infection au pancréas, au foie, et urinaire. Elle est diabétique et déshydratée. Elle a une tumeur au pancréas. En gros, ça commence à claquer de partout.

Au moins, toujours d’après la véto, elle n’a pas mal, elle est juste fatiguée. La nuit tombe.

Chat malade, suite

Avec une autre hospitalisation (petite, finalement) à 700 euros pour déterminer le taux d’insuline à lui injecter, puis une visite 3 jours plus tard pour vérifier que ça allait toujours bien, puis une autre 1 semaine plus tard pour voir si ça allait toujours bien, on en est à 1900 €. C’est sûr, ça coûte moins cher de tuer dès les premiers signes de maladie grave (voire même, d’attendre que le chat clamse tout seul comme un errant, c’est carrément gratuit).

Mais je m’en serais voulu sur ce coup. Donc Darma est toujours en vie.

Elle est vraiment (vraiment) diabétique, donc je dois lui faire une pikouse tous les matins (dans le dos, TCHAC!). Les seringues n’étant pas en vente libre et leur inventaire étant carrément controlé, je dois les ramener au véto après. Le truc bien, c’est que les chances de mourir du diabète sont maintenant pratiquement nulles d’après le véto. Du moment qu’on lui injecte son insuline, Darma peut tenir des années sur ce plan-là.

Et puis, le truc gavant, c’est que les chats ont maintenant des bouffes différentes à manger. Si Darma bouffe la pâtée de Jordan, on aura droit à une autre hospitalisation rapidement. Si Jordan ne mange que de la bouffe à Darma, il risque un peu aussi.

La biopsie de la tumeur au pancréas n’a rien donné de bien probant. C’est peut-être bien une tumeur maligne (“p’tet ben qu’oui, p’tet ben qu’non”, me dit le rapport à 100€), mais elle est trop collée au pancréas pour être sûr de pouvoir l’enlever par une opération. Et puis Darma est si faible que de toute façon elle ne survivrait probablement pas à une grosse opération dans ce genre. Donc, on la laisse tel que. Si la tumeur est maligne et que donc c’est un gros méchant cancer, la véto lui donne entre 1 et 3 mois de survie.

L’un dans l’autre, d’après le véto, Darma est en bout de course de toute façon, une roue libre sur du plat, en espérant que ce soit pas du faux-plat. Elle peut bien caner n’importe quand maintenant, ça n’aura rien de surprenant. Et ça prendra entre 1 jour et 2 ans environ.

Chat malade

Après notre petit tour en France fin Décembre (Ryu et moi seulement, on est revenu le 29), je découvre à notre retour un de nos chats (Darma) dans un état pitoyable: aucune force, l’air hagard, et avec 3 kilos en moins (sur 7 initialement).

Une heure après être revenu à la maison, j’étais donc chez le véto. Après une heure d’examens, il m’apprend que Darma est déshydratée, avec une inflamation urinaire (elle pisse du sang d’ailleurs) ainsi qu’au foie, et une tumeur de 2,5 cm près du foie. Ses taux de Sodium, Potassium et Glucose sont anormaux, et le véto opte pour du diabète.

C’est hospitalisation tous les jours de cette semaine, je l’amène le matin et vais la chercher le soir. On en est à 1000 euros de frais pour le moment, Darma semble bien récupérer de l’inflammation et a recommencé à manger mais le plus dur reste à venir.

Le plus dur, c’est de traiter le diabète et la tumeur.

Le diabète, c’est une semaine d’hospitalisation complète pour monitorer le taux de glucose et fixer les doses que je devrais ensuite lui injecter deux fois par jour par piqure jusqu’à sa mort (genre je ne pourrai plus m’absenter de la maison plus de 12 heures). Et il y en a pour des milliers d’euros.

La tumeur, c’est biopsie d’abord et puis possiblement opération chirurgicale pour l’enlever. C’est 2000 euros, avec des chances de succès limitées si la tumeur est maligne.

On sent que la fin est proche.

Des nouvelles de Darma

C’était bien le pancréas de Darma qui avait déclaré forfait, pour cause de cholestérol trop élevé. Il se trouve que la bouffe que je donnais aux chats n’était absolument pas bon pour le cholestérol. Il se trouve aussi que c’était de la bouffe qui m’avait été imposée par ce même véto… pour l’autre chat (Jordan) qui, lui, a des problèmes aux reins (si je me rappelle bien…). Bon, maintenant j’ai une autre bouffe imposée qui règlera les problèmes des deux chats. De la bouffe super-chère bien entendu, car disponible uniquement chez les véto (et quelques points de vente sur internet aussi, heureusement).

Darma va bien mieux, mais elle est encore faible. La phase de déshydratation lui a coûté cher du point de vue de la forme physique, mais elle récupère petit à petit.

Elle recommence à bien manger mais on n’est pas encore à son rythme de croisière. Du coup je vais chez le véto tous les jours… 6000 ou 7000 yens à chaque fois (60 ou 70 €)…

Elle a perdu beaucoup de poids, elle est descendue à 5,2 kg (je l’ai connue à 9kg, mais son poids de croisière était à environ 8kg… oui, les mainecoon sont des gros chats, faites une recherche google images sur “mainecoon” pour rire, ou aller voir cette page). Elle est remontée à 5,6 kg en 3 jours, mais elle est toujours super maigre; elle a la peau directement sur les os, les pattes toutes fines, quand on lui caresse le dos on sent toutes ses vertèbres, ses hanches ressortent vachement, etc… la pauvre! Elle dort beaucoup bien sûr (en fait elle ne fait que dormir et manger), mais est bien contente quand je la caresse. Un autre bon signe qu’elle reprend le dessus.

Darma Jobs

Dimanche au retour de Kodomo no Kuni, on retrouve la maison dans une mare de vomi de chat. Je reconnais la marque de Darma dedans… bon, ça arrive quand les poils de chat se sont entassés dans son ventre, quoique j’ai rarement vu une telle quantité en un jour.

Le soir, Darma se tasse dans un coin et ne bouge plus. Le lendemain, elle va au fond d’un placard, puis d’un autre, et passera sa journée tapie dans l’ombre, sans jamais en sortir, sans jamais miauler, sans jamais ni boire ni manger. On commence à la sentir faible.

Mardi, rebelote. Ça fait quand même deux jours qu’elle n’a ni bu ni mangé. Il y a vraiment un problème qui n’a pas l’air de se résoudre tout seul; je l’emmène chez le véto mercredi matin.

Le véto dit tout de suite qu’elle est dans un état misérable, au minimum à cause de sa déshydratation. Je leur raconte ce qui s’est passé les deux derniers jours, et ils lui font une radio et un examen sanguin rapide.

La radio montre que des gaz se sont accumulés dans les intestins, et l’examen sanguin montre un fort taux de cholestérol et de … comment traduit-on 中性脂肪? En anglais ça me donne “neutral fat”… bon, c’est un certain type de graisse…

L’accumulation de gaz peut être le résultat d’un intestin bouché par des poils, mais le taux de cholestérol non. Par contre, un chat peut très bien avoir un fort taux de cholestérol dû à un déséquilibre pathologique quelconque, sans que cela manque de tuer le chat comme ce qui est arrivé à Darma. Examens complémentaires nécessaires, donc. Le véto dit quand même que de forts vomissement avec un examen sanguin pareil lui font penser à un problème au pancréas, au demeurant pas rare chez les chats un peu âgés (Darma a 11 ans et demi).

L’examen sanguin a exonéré tout problème aux reins et au foie, qui aurait pu créer les mêmes symptômes. Le véto rajoute que d’autres causes peuvent se situer au niveau de l’utérus, ou au niveau de l’appareil digestif: corps étranger (boule de poils), tumeur, inflammation de l’appareil (gastro-entérite). La priorité sera donnée à la boule de poil (surtout parce que j’insiste dessus) et le pancréas. En tous les cas, Darma est mise sous perfusion pour la journée pour la réhydrater et la nourrir. RDV pris pour le soir pour que je revienne la chercher et entendre les résultats. En fait je téléphonerai dans la journée pour avoir des nouvelles, mais j’eu de plus amples explications le soir.

Surprise après les examens (Baryum, 11 radio et une quantité impressionante de clichés d’échographie plus tard). Le baryum passe sans problème de l’estomac dans les intestins et continue sont chemin pèpère: il n’y a donc pas de boule de poils. Par contre, il est lent à avancer. Et l’accumulation de gaz vue le matin signifie alors que l’estomac et les intestins ne fonctionnent pas correctement (dans le sens où ils n’évacuent pas les gaz comme ils le devraient). A ce moment on ne sait toujours pas pourquoi, mais juste qu’il y a un problème, et un gros puisque sans traitement c’est la mort.

Les examens ont révélés des épanchements de liquide un peu partout (j’ai eu la liste exacte mais je ne m’en rappelle plus, je ne vous raconte pas le nombre de mots se rapportant à l’anatomie auxquels j’ai eu droit), mais globalement l’utérus n’a aucun problème. Par contre, cela concorderait avec une inflammation au pancréas. Le cabinet médical n’ayant pas les équipements pour analyser les problèmes du pancréas, ils ont fait appel à une société extérieure pour ça: réponse dans 1 ou 2 jours. Sans attendre les résultats et puisque cela ne peut pas faire de mal, ils ont commencé à injecter Darma avec les antibiotiques adaptés à ce genre d’inflammation.

J’ai ramené Darma à la maison avec la perf encore attachée à sa patte (ils vont s’en servir les 3 prochains jours, inutile de la percer tous les jours), et une collerette pour éviter qu’elle ne se l’arrache. Je lui ai donné un peu à manger, et elle a mangé, grande victoire. Juste un peu, mais c’est déjà énorme.

Si vous n’avez pas tout suivi, voilà où on en est (avec encore d’autres détails):
Le résultats des analyses sur le pancréas revient dans 1 ou 2 jours. Ce résultat n’est fiable qu’à 70%. S’ils ne trouvent rien, il y a 30% de chance qu’ils se soient trompés, mais c’est pas grave puisque de toute façon ils donnent les antibiotiques à Darma. S’ils trouvent quelque chose, alors plus besoin d’examens complémentaires, et il faudra espérer que les antibiotiques marchent bien. D’après le véto, ils marchent bien dans “plus de la moitié des cas”. Euh… seulement la moitié? Qu’est-ce qui arrive à l’autre moitié? J’ai eu une réponse tout à fait Japonaise: “Oui, il arrive que des chats ne réagissent pas positivement aux antibiotiques”

S’ils ne trouvent rien au pancréas, on ne sera toujours pas sûrs de ce qui est arrivé, et je sais que ce vétérinaire déteste ça. Il faudra alors faire des examens complémentaires pour vérifier si il y a une tumeur ou si il s’agit d’une gastro. Concrétement, il faudra analyser ce liquide qui s’épenche, et en prélever par biopsie. Petit problème, il faut qu’il y ait un certain minimum de liquide pour être sûr de pouvoir en prélever, et c’est pas sûr que cela soit le cas. Il faudra aussi peut-etre pratiquer une endoscopie pour verifier les tuyaux. Au pire, il faudra ouvrir et regarder de visu ce qui se passe a l’interieur.

Enfin, il paraît qu’on ne peut pas traiter la gastro. J’ignore ce qui se passe alors.

Pour revenir au pancréas, même si le véto avait l’air confiant que si c’est bien le pancréas qui pose problème alors Darma devrait guérir, les problèmes de pancréas restent reminiscents, c’est à dire qu’ils reviendraient si on ne les traite pas en continu.

A suivre après les résultats des derniers examens. La note du vétérinaire pour aujourd’hui: 50000 JPY (environ 500 €). Eh beh. Ce qui a coûté le plus cher:

  • 12 radio: 10080 JPY (100 €)
  • Echographie: 7000 JPY (70 €)
  • Examen dans un labo externe pour le pancréas: 7700 JPY (77 €)
  • Examen sanguin: 7000 JPY (70 €)

IRMC

C’est un acronyme. Il signifie Imagerie par Résonance Magnétique du Chat. On parle plus souvent d’IRM, utilisée sur les humains, mais quand c’est utilisé sur un chat, on dit IRMC.

(je blague, pour ceux qui n’ont pas compris)

Bon alors, les crises épileptiformes de Jordan sont revenues il y a quelques semaines, à un rythme effréné: 1 fois par jour. Au bout d’une semaine à me réveiller en pleine nuit pour laver sa pisse et lui faire prendre une douche éclair, je l’ai emmené chez le véto encore une fois.

Le véto moitié pas content: “On peut rien vous dire de plus que ce qu’on vous a dit il y a 6 mois et un an et demi: tant qu’on fait pas des analyses poussées, on ne peut pas savoir la cause, et donc on ne peut pas donner des médicaments garantis adéquats”.

Les “analyses poussées”, c’est en gros principalement un IRM. Prix de l’IRM? 150000 JPY (1330 €). C’est pas avec nos problèmes financiers du moment qu’on peut se permettre, mais là j’en avais franchement ras-le-bol.

On a discuté, donc. Il paraît que les cliniques universitaires sont beaucoup moins chères. Et effectivement, notre véto nous propose alors de nous recommander (il faut une recommandation pour aller dans un hôpital universitaire, au moins pour les vétos) pour celui de Tōdai (Université de Tokyo). L’IRM ne coûte que 70000 JPY (619 €). On a dit banco, parce que ça avait assez duré, et Jordan morflait sévère quand même.

Bien sûr j’ai du prendre une demi-journée de congé. Ils n’ont absolument rien trouvé d’anormal au cerveau de Jordan (comme ils s’en doutaient à 80%), et donc le diagnotisque était fort simple: épilepsie.

Donc les médicaments à prendre sont… ceux qu’ils nous avaient donnés il y a 6 mois et un an et demi, et qui avaient effectivement arrêté les crises.

Genre “Ah bah on avait raison. On continue les mêmes médicaments, alors. Ce sera 800 € pour l’IRM et les autres analyses s’il vous plait.”

Moi je dis, il y a des points communs entre les véto et les toubibs quand même.

Evidemment, l’épilepsie ne se guérit pas, et on ne peut qu’espérer pouvoir bloquer les crises sur le long terme. Les médoc (à prendre à vie à priori) vont aussi faire du mal à son foie, alors que justement on sait qu’il est faible du foie (il balance des caillots dans sa vessie, dont un avait bouché sa quequette si vous vous rappelez). Jordan est encore jeune (7 ans), mais à mon avis l’avenir est bien sombre pour lui.

Mais pour le moment il mange bien et a la forme, son comportement ne change pas. Il fait la chasse à Darma, détruit notre papier peint, etc. Ouais! Profitons…

Ryu et le chat

Ryu s’entend bien avec les chats. Bon, Darma ne le laisse pas s’approcher d’elle (elle a peur de ses mouvements brusques). Jordan le laisse s’approcher, mais il ne tolère pas les coups ni les pseudo-caresses (un peu brutales) là où il faut pas. Jordan a griffé Ryu une ou deux fois (on n’a pas eu le temps de s’interposer); du coup Ryu ne s’approche plus de Jordan et fait comme si il n’était pas là. Parfait. Mais des fois…il sait bien que Jordan est là, mais il fait semblant de ne pas le voir.

Sale étranger

L’une des mesures de l’état japonais pour relancer en partie l’économie japonaise est de donner de l’argent à tout le monde (12000 JPY (91€) pour un adulte, 18000 JPY (136€) pour un bébé). Yukiko, Ryu et moi allons donc recevoir 42000 JPY (318 €). Tous ceux qui sont au Japon connaissent cette mesure, bien entendu. Je ne vais pas la commenter, car il y a une news bien supérieure.

Jordan, après avoir eu de la compagnie à la maison tous les jours depuis août dernier (depuis que Yukiko était entrée en congé maternité), après avoir eu un nouveau compagnon en la personne de Ryu, puis deux nouveaux amis avec mes parents qui sont venus pendant la Golden Week, s’est retrouvé TOUT SEUL le lundi 11 mai. Tout seul avec Darma en fait, mais comme Jordan croit qu’il est humain, ça lui fait un belle patte d’avoir un chat avec lui toute la journée. Pense-t’il.

Alors Jordan a paniqué, et malheureusement nous a refait une crise d’épilepsie. C’est le soir en revenant à la maison que j’ai découvert mon bureau plein d’urine de chat, partout au sol, et sur le bureau lui-même. De mon analyse de la situation, il dormait sur le bureau quand ça lui ait arrivé. Il a viré du courrier par terre, puis est lui-même tombé, tout en aspergeant le sol de mon bureau et lui-même de son urine. Mon pauvre chat. Ça lui est de nouveau arrivé le lendemain, mais là ça fait deux semaines que ça ne lui ait pas arrivé. Pourvu que ça dure, car j’ai toujours le sentiment qu’un jour il ne s’en relèvera pas.

Heureusement qu’il fait bon dehors maintenant, et que je peux laisser la fenêtre de mon bureau ouverte…car il y avait comme une odeur pestilentielle dans la pièce (quel scoop).

Par contre, mon courrier, il a pris cher ce jour-là. Ainsi le fameux papier que je dois renvoyer à la mairie, celui qui permettra au pays de m’envoyer mes 12000 JPY pour relancer l’économie, est tout imbibé de…pisse de chat. Deux semaines après, le papier sent toujours la mort, et on n’a pas envie de le toucher. Je vois la tête de l’employé(e) de mairie quand elle va ouvrir l’enveloppe (elle-même bien imbibée). Les auréoles bien suggestives sauront expliquer d’où vient l’odeur, je ne m’en fais pas pour cela. On va me prendre pour le dernier des porcs, et on va me maudire, quand on ira se laver les mains (ou pas) après avoir traité ma demande. J’ai bien pensé à mettre un petit mot explicatif avec le fameux document, mais finalement je vais faire semblant que rien n’est arrivé.

Alors, je m’excuse d’avance à tous les étrangers, car quelque part, un ou plusieurs japonais risquent d’avoir la ferme conviction que les étrangers sont des porcs qui puent.

Passé ce petit intermède aux frais de l’employé(e) de mairie, je vais consoler mon pauvre chat qui ne supporte pas la solitude. Tant pis pour la mairie, mon chat est plus important de toute manière.

Litières ingénieuses

Aujourd’hui, je vais parler de m…. . Régulièrement, on doit changer la litière des chats. Quand je dis “changer”, je veux dire “en acheter une neuve”. Nos chats ne sortent pas, et la litière prend sévère. Cette fois-ci, ils me l’on fait fondre. Au début, je croyais qu’elle était juste sale, un aspect granuleux par endroits à l’intérieur qui était dû, pensè-je alors, à du sable resté collé. Mais non. Même après l’avoir lavée, l’aspect était toujours là. Et en y regardant de plus près, le plastique avait été attaqué, rongé, dissous. Vous parlez d’une urine acide! Ça me rappelle un peu le dernier James Bond de Sean Connery (Never, say never again), dans une certaine scène dans la clinique au début.

Bon et puis, j’en avais marre de retrouver du sable de litière devant la litière, sur le carrelage. Ça fait désordre, mince. Alors j’en voulais une facile à nettoyer, et/ou avec un stratagème pour empêcher que le sable ne se répande en dehors de la litière. J’ai fait le tour des magasins virtuels. Ils ont une belle panoplie sur Rakuten. J’en ai trouvé une assez fabuleuse; la “litter-robot” (attention, il y a une video explicative sur cette page, donc il y a une voix qui parle quand on ouvre la page). Elle nettoie 7 minutes après que le chat ait fait ses besoins, d’une drôle de façon.

Très bien ce robot, quoiqu’il a l’air d’être un peu petit…Darma rentrerait-elle? Et puis, il n’y a pas de porte, alors j’ai un peu peur que le sable ne gicle de temps en temps. Et puis son prix…gulp…pas moins de 48000 JPY (390 €). Je passe mon tour.

Et puis, j’en ai trouvé une sympa comme tout, et pas chère en plus (4000 JPY, soit 32 €).

Elle est un peu technique, le gars qui y a pensé devait avoir l’esprit torturé.

Et puis les chats ne vont sans doute pas apprécier. Mais heureusement, les chats sont propres, et vont faire les efforts nécessaires pour que la maison reste propre (lisez vite, car sinon vous n’allez plus me croire en cours de chemin).

Et le plus drôle à mon avis, c’est que ça montre juste qu’un peu d’ingéniosité peut être nettement plus productif que de gros moyens technologiques (tout est relatif).


Vue de face, capot relevé

Mes chats sont plus beaux!

Alors vous voyez, le chat rentre par la gauche, se faufile dans un couloir, et au bout du couloir prend à droite pour arriver dans son bac à sable. Là, il se soulage, essaie tant bien que mal d’enterrer son soulagement en envoyant du sable gicler dans tous les sens. Mais dans cette litière, on s’en fout, parce que de là, il est impossible d’envoyer le sable valser hors de la litière. C’est déjà une grande victoire.

Vue de dessus

Et alors vous voyez, quand le chat ressort, il doit repasser par le couloir. Et à ce moment, les grains de sable de la litière restés attachés aux pa-pattes tombent…et on ne les retrouve pas dehors.

Au final, il n’y a plus du tout de sable en-dehors de la litière. Premier jour d’utilisation: j’ai dû retrouver trois grains en dehors de la litière. Du jamais vu.

Au départ, j’avais un peu peur que Darma ne puisse pas passer par le couloir, ou qu’elle ne puisse pas tourner arrivée au bout du couloir (à cause de sa grande taille…elle fait 8 kilos, je le rappelle). Mais non, ça va. Et puis, elle est un peu à l’étroit arrivée au bac à sable, mais elle a l’air de s’en accomoder. Succès total.

Le problème est paradoxalement venu de Jordan…à cause de la porte battante à l’entrée de la litière. Jordan ne sait pas pousser les portes battantes…il essaie de les tirer vers lui avec son museau, ce qui est pratiquement impossible. Alors, j’ai retiré la porte. Dommage, ça aurait peut-être bloqué les trois derniers grains de sable, mais tant pis, on fera avec.

La mauvaise série de Jordan (2/2)

On n’a pas vécu jusqu’à ce que le véto nous rappelle. Bilan: un cristal s’était logé dans le “tuyau” qui passe par son sexe et bloquait le passage. Avec le cathéter, le véto l’avait repoussé dans la vessie, et avait pompé le contenu de celle-ci (pleine à craquer selon ses dires). Si on n’avait pas été amené Jordan aussitôt, ses reins auraient d’abord pris un coup, puis il serait mort. Une bonne chose qu’on ait appelé aussitôt.

Les mauvaises nouvelles étaient alors nombreuses; d’abord, le cristal est dans la vessie, et risque de repasser dans le tuyau et de tout bloquer, jusqu’à ce qu’il disparaisse. Ensuite, on ne peut pas faire extirper ce cristal, il faut qu’il se résorbe tout seul, et ça prend à peu près 2 semaines si tout se passe bien. Et puis, pour qu’il se résorbe, il faut mettre Jordan sous alimentation médicalisée. Le véto nous a passé un échantillon et nous a demandé d’en racheter par nous mêmes. C’est 2 fois plus cher que la nourriture qu’on prend aux chats généralement (alors même qu’on prend l’une des plus chères existantes), c’est introuvable sauf magasin spécialisé, y compris sur Internet, et ça a l’air drôlement moins bon que ce que nos chats mangent d’habitude. Et enfin, selon le véto, le risque de rechute est de l’ordre de 100%, tôt ou tard, si on ne met pas Jordan définitivement sous nourriture médicalisée, jusqu’à la fin de ses jours. Pauvre Jordan qui se retrouve à 5 ans devoir manger une nourriture pas bonne jusqu’à sa mort. Accessoirement, comme il n’y a pas de moyen très pratique de donner des repas différents à Darma et à Jordan, Darma va être obligée de suivre le même régime.

Finalement et heureusement, les résultats d’analyse n’ont rien révélé d’anormal chez Jordan (sauf la présence de ce cristal), en particulier dans les reins.

Et c’est encore un Jordan bien choqué qui nous est revenu dimanche soir. Il a dormi deux jours de suite et ne se réveillait que pour manger et faire ses besoins.

Par mesure de précaution, on l’a ramené chez le véto le lundi, mais il n’avait aucun problème. Il faut maintenant qu’on le surveille pendant les deux semaines qui viennent, et l’amener au véto dès et si on le voit peiner à uriner.

Et enfin, une bonne nouvelle pour clore l’article; après avoir passé près d’une semaine à dormir avec les chats (séparé de ma femme et de Ryu :( On est vachement sympa avec nos chats!), Jordan pète la forme. Il est gai et dynamique, bien plus qu’avant que ses problèmes de santé n’arrivent. Il ronronne dès qu’on le prend dans les bras (ça commençait à devenir un exploit), il gambade dans la maison, il court, il miaule…formidable. Par contre, il est toujours un peu sur les nerfs, et dès qu’on fait un mouvement trop brusque ou qu’on le touche par inadvertance où il ne faut pas (au bas-ventre par exemple), il est mort de peur et sort les griffes un peu trop rapidement à mon goût, de façon bien plus violente que j’aie vu jusqu’à présent (il ne griffe que dans le cas où on le tient dans les bras à ce moment…sinon il se barre en courant). Mes nièces devront faire gaffe à Nöel.

La mauvaise série de Jordan (1/2)

A partir de samedi dernier, j’ai commencé à dormir avec les chats, en espérant remonter le moral de Jordan qui n’avait vraiment pas la pêche.

Il a fait une crise à 5h du matin…Quand Ryu se réveille et hurle, je n’entends rien et continue à dormir. Mais la crise silencieuse de jordan m’a réveillé tout de suite. Il est d’abord tombé du lit, et avec ses tressautements incontrôlés s’est éloigné d’une vingtaine de centimètres de son point de chute. Il faudra l’empêcher dorénavant de dormir sur des endroits en hauteur, pour sa sécurité.

Il y a eu jets d’urine, bave, et tremblements du corps. Mais pour une fois, ses yeux n’étaient pas blancs, mais normaux…apeurés, en train de refléter son incompréhension de se qui se passe. C’est une première, et du coup ça s’éloigne des symptômes classiques de l’épilepsie je pense. Une fois la crise finie (1 minute qui a semblé durer une éternité), Jordan était choqué et pétrifié, mais moins apeuré que d’habitude. D’habitude, on dirait qu’il a l’impression de sortir d’un cauchemard et miaule beaucoup, mais cette fois, non.

Ça faisait trois crises dans la semaine. C’est beaucoup. On a reçu des cachets du véto pour empêcher temporairement ce genre de crise, et on a commencé à les faire prendre à Jordan dimanche. Jusqu’à jeudi soir, il n’y avait pas eu de nouvelle crise. Il faut passer le scanner rapidos maintenant.

Mais voilà. Dimanche, je repère que Jordan passe un temps anormal dans sa litière (genre 5 minutes, un coup de bol que je passais par là). Je le surveille, et je le vois sortir de la litière, et s’accroupir pour faire ses besoins en-dehors de sa litière. Ça n’arrive jamais, alors j’ai laissé faire pour voir. Mais au bout de 2 minutes accroupi, rien ne sortait.

Il a réssayé de s’accroupir partout dans la maison, mais à part une ou deux gouttes, rien n’est jamais sorti. Et puis il avait l’air agité et inquiet. Il y avait comme un truc l’empêchant d’uriner. Alors on a téléphoné au véto (heureusement que les vétos travaillent le dimanche), qui nous a dit de l’amener d’urgence et qu’il nous caserait entre deux rendez-vous. J’ai dû attendre une heure après être arrivé chez le véto pour qu’il puisse me “caser”. Il m’a dit de lui laisser Jordan, et qu’il m’appellerait quelques heures plus tard pour venir le reprendre. Le véto comptait pomper le contenu de la vessie (cathéter par la kekette, urkh le pauvre), et faire des analyses de sang et d’urine pour vérifier l’état des reins, entre autres.

(la suite dans quelques heures)

Jordan va mal

J’aime pas donner des mauvaises nouvelles sur ce blog; il y a assez de mauvaise ambiance comme ça autour de nous, ça ne fait plaisir à personne d’en lire encore sur des blogs. Mais bon.

Jordan est malade. Ça avait commencé quelques semaines après l’arrivée de Ryu; un jour, il dégageait une odeur nauséabonde, et on avait vite compris qu’il s’était uriné dessus (genre sur la moitié du corps). On avait mis ça sur le compte du stress de l’arrivée de Ryu.

Et puis il a fait une crise d’épilepsie devant nous (ou plutôt, “épileptiforme”) il y a un bon mois: yeux blancs, corps qui bouge de façon incontrôlable (tremblements), bave qui coule en abondance, et urine qui gicle. Mais on a mis ça sur le compte du stress, car c’est ce qu’on voulait croire.

Mais la semaine dernière, il a fait la même crise deux jours de suite. A chaque fois, ça arrive quand il dort. Ça commence par des petits tressautements du corps comme s’il faisait un cauchemard, mais c’est alors que le vrai cauchemard arrive. Une fois la crise finie (20 à 30 secondes environ), il est désorienté et complètement apeuré. C’est une crise “épileptiforme”, car bien que les symptômes soient ceux de l’épilepsie, on ignore s’il s’agit vraiment d’épilepsie.

Yukiko l’a amené chez le véto vendredi (je gardais Ryu…pas question d’amener un bébé au cabinet d’un véto où tous les animaux malades de la région se retrouvent). Hélas, Jordan déteste les toubs (c’est pas moi qui lui aie appris) et est passé en mode panique (feulements et griffes) quand la blouse blanche l’a palpé, ce qui lui a valu “le filet”, le meilleur moyen de forcer un chat à devenir immobile…ça vous calme un chat, mais il en ressort trois fois plus choqué. Et pour la première fois depuis qu’on a reçu Jordan il y a 5 ans, il n’a pas ronronné en 24h. Un chat qui ronronne dès qu’on le prend (correctement) dans ses bras, il va faire un tour chez le véto, et hop! finis les ronronnements. C’était pas la faute de ce véto à mon avis, Jordan a du être traumatisé par un des vétos qu’il a cotoyés par le passé (celui qui l’a castré à mon avis, un pauvre connard digne de la profession équivalente chez les humains), et depuis n’aime pas les blouses blanches qui le triturent.

Bref, résultat des courses selon le véto: très probablement un problème au cerveau. Ou alors possiblement un problème quelque part dans le corps qui freine l’irrigation du cerveau, auquel cas probablement les reins. Selon la nature du problème, il semblerait qu’il existe des médicaments pour stopper les crises. Le problème consiste maintenant à trouver la nature de la maladie de Jordan.

On doit donc aller faire passer un CAT scan à Jordan (un CAT Scan pour un chat, le jeux de mots pourrait presque me faire rire) ainsi que toute la batterie de tests qui seraient nécessaires. Il n’y apparemment que deux scanners pour chats dans la région: un à Ueno, et l’autre à Kawasaki. Et ça coute bonbon -quoique pas plus de 100000 JPY (830 €) à priori. C’est là où on regrette de ne pas avoir souscrit une assurance maladie pour les chats.

On se demande quand on va aller faire ce scanner. En espérant que rien de terrible n’arrive entre temps, sinon je vais m’en vouloir longtemps. Dans le très probable pire des cas, c’est inguérissable. Dans un hypothétique bon cas, des médicaments peuvent faire disparaître les symptômes gênants, sans traiter la cause. Dans le meilleur des cas, improbable selon le véto, la cause est ailleurs que dans le cerveau, et traitable.

On croyait avoir tout vu avec ça. Mais non. Il y a eu autre chose.

(à suivre…)

Scandale des chats

Gros problème de voisinage qui va coûter cher à nos chats.

Les chats étaient un peu énervés il y a quelques jours, alors Yukiko les a laissé sortir en journée. Elle travaillait pendant ce temps-là dans son bureau, quand elle a entendu un jeune garçon, élève de piano de notre voisine, dire dans l’interphone de notre voisine qu’il ne pouvait pas rentrer chez elle. Motif: un gros chat bloquait la porte d’entrée. Yukiko est sorti vérifier que c’était pas un des nôtres…mais hélas, il s’agissait bien de Darma. Elle attendait devant la porte d’entrée des voisins.

Yukiko a fait rentrer Darma chez nous et est allé s’excuser auprès de la voisine (j’en profite pour dire que ces voisins sont des gens charmants, avec la mère prof de piano à l’université et le père…je sais pas ce qu’il fait, mais ça a l’air d’être une famille aisée mais pas snob…et deux enfants adolescents). La voisine en a profité pour lui raconter une tuile qui leur était arrivée il y a quelques mois…du temps où on laissait sortir les chats tous seuls tous les week-ends.

Un jour, en ouvrant leur porte d’entrée, une tornade blanche et noire (il s’agit de Jordan bien sûr) était rentrée à toute vitesse et était allée se fourrer dans les rideaux de leur salle à manger (au premier étage, genre il est rentré et il a avalé leurs escaliers d’un trait). Or, cette dame a une peur panique des chats; elle était allée se réfugier dans sa chambre en fermant la porte jusqu’à ce que l’affaire se résolve. Le mari s’était offert pour virer l’intrus, mais Jordan avait déguerpi…dans la chambre de leur fils (au rez-de-chaussée). Or, leur fils a une grosse allergie aux chats, genre il en touche un, et c’est asthme/rougeurs sur tout le corps/ gros pustules qui apparaissent. Finalement, le père avait déclaré forfait, et c’est le père de la dame (qui n’habite pas chez eux, il était juste en visite) qui avait finalement pu attraper Jordan et l’avait lâché dans la nature. Les parents avaient alors nettoyé la chambre de leur fils de fond en comble pour s’assurer qu’aucune touffe de poil n’allait venir transformer leur fils en écrevisse.

Evidemment, Yukiko s’est fondue en excuses. La voisine n’était pas en train de se plaindre, elle avait bien conscience que c’était un accident, et n’a rien demandé de notre part comme mesures de précautions dans le futur. D’ailleurs, elle a attendu des mois avant de nous le dire de peur de nous vexer. Mais elle avait aussi conscience qu’il fallait qu’elle nous le dise. Avec tact.

On a donc des chats qui se complaisent à aller chez ces voisins qui détestent leur espèce, et Jordan fait même le forcing pour rentrer chez eux. C’est sacrément embêtant, parce que…comment va-t’on pouvoir les laisser sortir tous seuls maintenant? Jordan adore les interdits, et donc il recommencera à y aller, c’est sûr. Mince alors. Si encore ça se limitait aux voisins qui n’aiment pas les chats, il n’y aurait pas de problèmes et on les aurait laissé sortir tous seuls, mais si nos chats vont carrément faire le siège de leur maison pour les envahir, on devient un peu responsables de leurs problèmes.

A la limite, je crois qu’on peut aller promener Jordan, puisqu’il ne cherche jamais à s’enfuir quand on est avec lui dehors, il reste toujours à côté, voire même marche à côté de nous (dans une certaine mesure). Mais alors Darma…dès qu’elle est dehors, elle joue à Bip-Bip, en nous laissant le rôle du Coyote.

Je crois que nos chats vont devenir 100% des chats d’intérieur, et j’en suis vraiment navré.